Home Société Lutte contre l’immigration clandestine / Aly Coulibaly (Ministre l’Intégration africaine): « Pour...

Lutte contre l’immigration clandestine / Aly Coulibaly (Ministre l’Intégration africaine): « Pour relever le défi, l’Europe doit s’engager aux côtés de l’Afrique »

23
SHARE

Aly Coulibaly, le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur et Claus Bernard, l’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire, ont lancé officiellement le projet de sensibilisation contre la migration irrégulière. C’était le jeudi 15 juin 2017, dans un hôtel d’Abidjan-Cocody.
Ce projet vise à lutter contre la migration irrégulière à travers une campagne d’information dite préventive, destinée aux jeunes de 17 à 35 ans, hommes et femmes confondus. Le but est de réduire la pression migratoire à la racine, en dissuadant les migrants potentiels au départ, en les sensibilisant, les informant sur l’alternative possible qui pourra s’offrir à eux. Le premier responsable des Ivoiriens de l’extérieur a dit : « En ma qualité de ministre en charge des Ivoiriens de l’extérieur et des questions migratoires en lien avec plusieurs départements ministériels, je voudrais vous dire combien je suis heureux de constater que notre action de sensibilisation en direction de notre jeunesse sur les dangers de l’immigration irrégulière trouve, de plus en plus d’échos, auprès des Organisations internationales. En effet, cette Organisation en charge des questions migratoires vient de décider d’accompagner la Direction Générale des Ivoiriens de l’Extérieur dans sa campagne de sensibilisation en direction de nos jeunes tentés par l’aventure. Sur un financement de la République d’Allemagne, l’OIM va nous apporter un soutien de 485 000 EUROS, soit un peu plus de 300 millions de FCFA. Je m’en réjouis particulièrement parce que j’y vois, à la fois, la reconnaissance des efforts que nous déployons, avec souvent des moyens limités, pour décourager les départs de nos jeunes vers l’Europe et une marque de confiance. Mais le gouvernement ivoirien a compris qu’il était de son devoir de prendre sa part de responsabilité dans la gestion d’un phénomène qui, au fil des ans, prend, de l’ampleur. Il nous est apparu urgent de ne plus attendre et de nous engager résolument dans une campagne de sensibilisation, dans un travail pédagogique à la mesure du défi migratoire. »
Et d’ajouter : « (… ) Les débarquements sont en hausse de 40% depuis le début de l’année, avec leur cortège de drames et de désillusions. Selon les statistiques officielles, plus de 61.000 sont arrivés en Italie par la Libye et plus de 1600 ont péri dans les eaux ou sont portés disparus. Nous n’avons pas le droit de fermer les yeux sur cette tragédie qui nous concerne au premier chef. Et la Chancelière Allemande Madame Angela Merkel n’a pas manqué de relever que pour vaincre la pauvreté et retenir les jeunes du continent africain, l’Afrique a besoin de plus d’investissements privés. » L’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire Dr Claus Auer a indiqué que l’immigration clandestine est un phénomène contre lequel il faut lutter. « Il est vrai que dans toute chose il y a des risques, mais, ici on se demande bien quel est le bénéfice. Si vous partez dans ces conditions, il est clair que vous n’aurez pas de boulot. Ceux qui croient trouver le bonheur en Europe se trompent lourdement (…)». Il en a profité pour interpeller les jeunes ivoiriens tentés par l’immigration clandestine. Il faut noter que ce projet qui bénéficie d’un financement de l’Allemagne sera exécuté par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et la Direction Générale des Ivoiriens de l’Extérieur ainsi que des organisations de la société civile. Et la campagne de sensibilisation se concentre notamment sur 4 zones, à savoir Abidjan, Bouaké, Daloa et Korhogo.

Tab avec T.Z

Source : abidjan.net