Lutte contre les violences faites au genre: les professionnels des médias formés

Lutte contre les violences faites au genre: les professionnels des médias formés

25
SHARE

Le directeur de cabinet Kouakou Magel représentant de la ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant a procédé à l’ouverture d’un atelier de formation sur la violence faite au genre ce mardi 06 décembre à Abidjan.

Cette rencontre avec les professionnels des médias s’inscrit dans le cadre des 10 jours d’activisme contre la violence faite au genre. Selon Kouakou Magel, les journalistes doivent s’impliquer à fond pour que s’arrête la violence faite au genre. Car ’’ la femme a plus de valeurs que ce que nous montre souvent les médias ’’ a-t-il déclaré.

Quant à M. Daniel Dobrovoljec, Chef du projet américain Projustice, il a dans son intervention expliqué qu’il existerait très peu de femmes magistrats en Côte d’Ivoire. ’’ Elles représentent 26% du corps des magistrats en Côte d‘Ivoire ’’ a-t-il révélé. Poursuivant son intervention, il pense que ce pourcentage doit être augmenté. C’est d’ailleurs pourquoi ’’ Nous faisons un activisme, un plaidoyer auprès des autorités pour augmenter la représentativité des femmes dans la magistrature » a-t-il souligné.

Ce séminaire de sensibilisation des journalistes sur les violences basées sur le genre (VBG) vient à point nommé pour aider ceux-ci à avoir un œil plus professionnel sur ledit sujet selon un participant.

Plusieurs échanges enrichissants ont meublés cette rencontre au regard de la qualité des intervenants.
Pour rappel, Les 10 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre s’achèveront par un dîner en présence de plusieurs autorités ivoiriennes. Quant à Projustice, c’est un projet américain financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) pour le renforcement du système judiciaire en Côte d’Ivoire.

C.K

abidjan.net

Commentaires

commentaires