Home Société Lutte contre les effets néfastes des Changements climatiques: une Session ministérielle à...

Lutte contre les effets néfastes des Changements climatiques: une Session ministérielle à Cotonou pour mobiliser des ressources

15
SHARE

Soixante Ministres africains en charge de l’Environnement, de l’Economie et des Finances et/ou du Développement des pays ayant ratifié l’Accord de Paris se réunissent à Cotonou du 28 au 30 Juin 2017, dans le cadre du Forum Afrique Carbone. Il s’agit, pour ces pays présents, d’échanger sur des stratégies en vue de renforcer leur résilience face aux effets néfastes des changements climatiques et de promouvoir le développement fiable en émission de gaz à effet de serre. Les travaux des experts débutent ce mercredi 28 Juin 2017, mais le segment ministériel se réunit dans la journée du 30 Juin 2017 sur le thème : ‘’Mobilisation des ressources financières pour lutter contre les effets néfastes des Changements Climatiques : Quelles stratégies à adopter par l’Afrique pour la mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National ?’’.
Le Ministre Anne Ouloto qui ralliera la capitale béninoise du 29 au 30 Juin 2017, en sa double qualité de Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement (MINSEDD) et de Vice-Présidente de la Conférence Ministérielle Africaine de l’Environnement (CMAE) pour ce grand Forum Afrique Carbone aura un tête-à-tête avec Mme Patricia Espinosa, Secrétaire Exécutive de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et la Championne de haut niveau pour le Changement Climatique, la marocaine Hakima El Haité, en marge de ce rendez-vous béninois.
Il faut préciser que, suite à l’adoption de l’Accord de Paris et les résolutions issues de la 22è Conférence des parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), les pays sont à pied d’œuvre pour déterminer des mesures de transformation aptes à leur permettre de tenir leurs engagements en matière de réduction des émissions afin d’atteindre l’objectif global de limiter l’élévation de la température moyenne de la planète à 1,5° C par au niveaux préindustriels. Les pays africains, à travers leurs contributions Déterminées au niveau National (CDN) s’engagent par des actions qui doivent être entreprises tant au niveau des secteurs public et privé, des villes et municipalités locales que par les individus. C’est tout l’enjeu du Forum Afrique Carbone.

Source : abidjan.net