Lutte contre le réchauffement climatique: Grand-Bassam veut être la première ville durable...

Lutte contre le réchauffement climatique: Grand-Bassam veut être la première ville durable et modèle de Côte d’Ivoire

39
SHARE

« Faire de Grand-Bassam, la première ville durable de Côte d’Ivoire et un modèle de ville durable dans l’espace francophone ». C’est l’objectif que s’est fixé la municipalité de Grand-Bassam et son Maire, Ezaley Georges Philippe. Un atelier pour l’élaboration d’un agenda 21 local a été ouvert à cet effet, le mardi 22 novembre 2016, au centre Culturel Jean-Baptiste Mockey de ladite cité et prend fin aujourd’hui vendredi 25 novembre. C’était en présence de tous ses partenaires au développement que sont le Programme des Nations Unis pour le Développement (Pnud), l’Institut de la Francophonie Pour le Développement Durable (Ifdd). Il s’agit d’un atelier de renforcement des capacités et d’orientation du projet.

Pour le Maire George Philippe Ezaley, le projet « permettra de rendre à Grand-Bassam sa splendeur d’antan, sinon faire de cette cité, un modèle de développement durable ». A cet effet, plusieurs actions sont memées en vue de la réhabilitation du Centre de santé d’Azuretti, la création d’aires de jeu, l’aménagement des plans d’eau locales (avec les 15 km de plage), le planting d’arbres et l’aménagement de certains artères de la ville (dont la rue Treich Laplene) et surtout, l’initiation d’une journée sans véhicule. Toute chose qui permettra, selon le maire, de préserver ce patrimoine Mondial de l’Unesco pour l'histoire et le bonheur des générations futures. Selon lui, le projet ouvrira également les portes du développement à la ville, avec la création d’emplois pour les jeunes à travers les Actions à Impact Rapide. Il a donc invité ses partenaires à écrire avec eux les nouvelles pages de Grand-Bassam, « dans le train de l’émergence de la Côte d’Ivoire».

En plus du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Allah Kouadio Remi, qui était représenté par l’un de ses plus proches collaborateurs, N’Guessan Alexandre, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko a dépêché Koulibaly Magloire Secrétaire de la Préfecture d’Abidjan, pour apporter son soutien au projet. Dans son discours lu par son représentant, le Ministre de l’Intérieur a invité les villes côtières à suivre l’exemple de Grand-Bassam. Ceci, pour freiner l’érosion côtière, conséquence néfaste du réchauffement climatique. Selon lui, la réussite de l’expérience Bassamoise sera un signe encourageant pour toutes les autres localités du pays « qui subissent, chacune à sa façon, les effets de ce réchauffement de notre planète ». Après avoir invité les partenaires au développement à accompagner Grand-Bassam dans ce projet salvateur, le ministre de la Sécurité a assuré la municipalité de la ville de son soutien indéfectible. Selon lui, son département ministériel sera à la disposition de la Mairie de Bassam, afin de jouer pleinement son rôle, en tout temps et en tout lieu.

Pour joindre l’acte à la parole, la cérémonie s’est achevée par le lancement des travaux de réhabilitation et d’aménagement de la rue Treich Laplene. Une rue longue de 700 m.

J H K

abidjan.net

Commentaires

commentaires