Logement social : près de 3 milliards FCFA remboursés aux souscripteurs ayant...

Logement social : près de 3 milliards FCFA remboursés aux souscripteurs ayant désisté (Gnamien Konan)

41
SHARE

Près de 3 milliards de FCFA ont été remboursés aux souscripteurs ayant désisté au programme de logement social, a annoncé, mardi, à Abidjan l’ex-ministre de l’habitat et du logement social Gnamien Konan.

M. Konan qui s’exprimait lors d’une cérémonie de passation de charge avec son collègue de la construction et de l’urbanisme, Mamadou Sanogo qui assure désormais l’intérim du ministère de l’habitat et du logement social, a dressé le bilan de ses 10 ans à la tête de ce département.

Au plan financier, quand Gnamien Konan prenait le ministère de l’habitat et du logement social, il y avait 24 milliards de FCFA sur les comptes séquestres. Sur la période de « janvier à novembre 2016, ‘’les décaissements effectués sont évalués à 2 841 013 855 FCFA, pour les remboursements des souscripteurs qui ont désisté au programme et 5 615 959 683 FCFA, pour les réceptions provisoires de logements. Soit un total de décaissements de 8 465 9673 538 ».

« Le solde des comptes séquestres à cette date est donc de 16 257567 934 FCFA », a poursuivi le ministre Gnamien Konan notant ‘’qu’aucune main levée n’a été effectuée sur les comptes séquestres pour financer les travaux de construction, ou de VRD secondaires. Les mains levées n’ont été accordées qu’après livraison des logements aux bénéficiaires’’.

Par contre, en vue de répondre aux besoins de financement du programme par les banques, certains promoteurs ont sollicité des demandes de nantissements qui ont été accordées.

Au titre de la purge des droits coutumiers: L’état, lors de la passation en janvier 2016, faisait ressortir un solde de purge restant à payer de 10 760 454 032 FCFA. A ce jour, a poursuivi l’ex-ministre de l’habitat et du logement social « les 538 843 711 FCFA de purge sur le site de Bassam ont été totalement engagée sur le budget 2016 du ministère ».

Prenant à son tour la parole, le ministre Mamadou Sanogo a regretté qu’il n’y ait pas eu de mouvement vers les comptes séquestres mais plutôt des ‘’décaissements’’.

Rassurant les promoteurs, M. Sanogo qui reprend en main ‘’son bébé’’ qui lui avait échappé lors de la formation du gouvernement en janvier 2016, a annoncé une méthodologie pour améliorer le programme. ‘’Nous allons faire en sorte pour qu’ils aient plus de mouvements vers les comptes séquestres’’.

Le programme des logements sociaux, économiques et de standing initié par le gouvernement ivoirien a été, officiellement, lancé le 28 mars 2013. 2000 hectares de terrains sur l'ensemble du territoire national sont dédiés au projet pour lequel 72 mille demandeurs de logements ont été enrôlés et une quarantaine de promoteurs immobiliers agrées pour la production des logements sociaux.


Africatime CI

Commentaires

commentaires