Home Société Les opérateurs économiques de Yamoussoukro instruits sur la prévention et la gestion...

Les opérateurs économiques de Yamoussoukro instruits sur la prévention et la gestion des marchés publics

21
SHARE

Yamoussoukro - L’Autorité nationale de régulation des marchés public (ANRMP), en campagne de sensibilisation dans des villes de l’intérieur du pays sur les procédures de passation des marchés publics, a instruit jeudi les opérateurs économiques de Yamoussoukro sur la prévention et la gestion des contentieux dans les marchés publics.

La séance de sensibilisation s’est déroulée à l’hôtel Président de Yamoussoukro, en présence du préfet de Didiévi René Dossan, représentant le préfet de Yamoussoukro, et de sa majesté Nanan Désiré Amon Tanoe, président de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire.

Le directeur régional des marchés publics des Lacs, Hervé Adingra a rappelé à l’occasion les procédures de passation des marchés publics, les mesures de facilitation de l’accès des PME à la commande publique et les procédures concurrentielles simplifiées.

Il a indiqué que toute dépense de travaux, de fourniture, de biens ou de services, quel que soit son montant, est un marché public, excepté les natures de dépenses exemptées de l’obligation de passer des marchés. M. Adingra expliqué que la passation des marchés publics doit être ouverte et respecter les principes fondamentaux, notamment la promesse d’obtenir des prestations de qualité voulue à moindre coût.

Le directeur régional a fait savoir qu’il existe des appels d’offres restreints avec une autorisation préalable du ministre en charge des marchés publics lorsque les besoins à satisfaire requièrent une technicité particulière ou auxquels peu de prestataires peuvent répondre.

« Les marchés de gré à gré sont effectués en cas de situation de monopole, d’urgence impérieuse motivée par un cas de force majeure, ou de sécurité liée à l’intérêt supérieur de l’État, avec toujours l’autorisation préalable du ministre en charge des marchés publics », a convié l’administrateur des services financiers.

L’ANRMP est une autorité administrative indépendante rattachée à la présidence de la République, chargée de définir les politiques et les stratégies de formation et d’information des acteurs de la commande publique, veiller à la mise en œuvre des moyens préventifs permettant de lutter contre la fraude, et la corruption dans les marchés publics, et de régler les litiges nés à l’occasion de l’exécution des marchés publics et des délégations de service.

« L’objectif est de faire en sorte dans le cadre des passations des marchés publics, le perdant soit convaincu qu’il a perdu, et le gagnant convaincu de sa victoire, de sorte à sauvegarder de la bonne gouvernance et à contribuer à la construction du pays », souligné le président de l’ANRMP, Coulibaly Non Karna.

nam/cmas

Source : abidjan.net