Les fonctionnaires de Côte d’Ivoire en grève dès lundi

Les fonctionnaires de Côte d’Ivoire en grève dès lundi

1506
SHARE

La plateforme des fonctionnaires de Côte d’Ivoire dirigée par M. Gnagna Zadi a convoqué l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’Etat à une Assemblée Générale Extraordinaire, à l’Amphi B du District de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, de 13h à 16h.

Au cours des échanges, les interventions ont fait mention de l’ordonnance de 2012 fixant les pensions de retraite des fonctionnaires et le stock des arriérés dus par l’Etat de Côte d’Ivoire aux travailleurs. A l’unanimité, les fonctionnaires ont demandé le retrait pur et simple de cette ordonnance qualifiée d' »inique », de « diabolique » et qui est conçue pour appauvrir les fonctionnaires.

La Plateforme a pour cela décidé de maintenir la grève pour laquelle un préavis avait été déposé le 21 novembre 2016. Du lundi 9 au vendredi 13 janvier 2017, les fonctionnaires et agents de l’Etat ivoirien s’abstiendront de leurs tâches régaliennes vis-à-vis du pays pour crier ainsi leur mécontentement. Pour la Plateforme, en proposant un Forum Social en février 2017 pour passer au peigne fin les revendications des fonctionnaires, le gouvernement se soucie moins du bien-être de ses travailleurs et cherche à accuser cette classe active au lieu de régler ses difficultés.

Le président de la Plateforme, Gnagna Zadi, de façon ferme tranchera le débat :« le gouvernement n’a pas trouvé de solution à nos préoccupations (…) Il n’y a pas d’autres alternatives. Nous sommes tous d’accord pour le maintien du mot d’ordre », a t-il déclaré à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire. Il a toutefois précisé que le service minimum sera assuré dans certains secteurs notamment ceux de la santé, des impôts et des douanes.

Le 08 novembre 2016, la plateforme avait initié une grève de 72 heures pour réclamer entre autres le paiement de stock d’arriérés et la modification de l’ordonnance de 2012 sur les pensions de retraite. Aussi, cette réforme fait passer l’âge de la retraite de 55 à 60 ans, voire 65 ans pour les grades les plus élevés, les cotisations passent de 6 à 8,33% du salaire et les pensions réduites de 30 à 50%.


Africatime CI

Commentaires

commentaires