L’Amicale des anciens de l’AEEMCI veut mobiliser 50 millions de FCFA pour...

L’Amicale des anciens de l’AEEMCI veut mobiliser 50 millions de FCFA pour l’achèvement d’une école à Anyama (Officiel)

53
SHARE

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Président de l’Amicale des Anciens de l’Association des élèves et étudiants musulmans de Côte d’Ivoire –AEEMCI- (3A), Sayndou Bakayoko, a annoncé, samedi à Abidjan la mobilisation de 50 millions FCFA lors d’un dîner gala qui se tiendra en mars prochain en vue de l’achèvement d’un établissement scolaire à Anyama (banlieue d’Abidjan), a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Le président des 3A a fait cette annonce lors de la rentrée solennelle du mandat (2016-2018) de la structure qu’il préside.

« L’objectif de la 7ème édition du dîner Gala dénommé Nuit de Bienfaisance est la mobilisation de 50 millions de FCFA pour le financement des travaux d’achèvement d’une école dans la commune d’Anyama qui tardent à être finalisés depuis plusieurs années faute de moyens », a expliqué Sayndou Bakayoko réélu à la tête des (3A) pour un mandat de 3 ans .

Dévoilant sa nouvelle vision pour cette amicale, M. Bakayoko a indiqué que son programme s’articulera autour de 5 axes, notamment, « l’optimisation du fonctionnement organisationnel, la communication, le renforcement et la formalisation de l’esprit militant, la systématisation
de notre solidarité, la réforme financière ».

Le Guide de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, président du Conseil supérieur des Imams en Côte d’Ivoire (COSIM) , Cheick Aïma Boikary Fofana a encouragé les membres de l’Amicale pour ces actions sociales tout en les
exhortant à faire plus dans l’intérêt de la nation.
le dîner gala dénommé « Nuit de Bienfaisance ».

Depuis cette date à ce jour, c’est plus de 50 millions qui ont été mobilisés au profit de cibles diverses et variées notamment la Radio Nationale Islamique Al Bayane (2009), le service néo natal du CHU de Treichville (2011), de deux
cent cinquante (250) orphelins et enfants rendus vulnérables du fait du VIH-SIDA(2012), de l’Institut de léproserie Raoul Follereau d’Adzopé (2013),de l’hôpital psychiatrique de Bingerville (2014) et des femmes atteintes du cancer du sein et du col de l’utérus(2015).
SY/hs/ls/APA

abidjan.net

Commentaires

commentaires