L’administration ivoirienne paralysée par une grève des fonctionnaires

L’administration ivoirienne paralysée par une grève des fonctionnaires

198
SHARE

L’administration publique ivoirienne notamment les établissements publics est paralysée par une grève des fonctionnaires déclenchée, lundi, sur l’ensemble du territoire national, a constaté des journalistes de APA.

Lancée par l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IF-CI), cette grève touche plusieurs secteurs de l’administration avec en bonne place les établissements scolaires publics. C’est le cas du collège moderne du Plateau où il n’y a pas de cours, rapporte un journaliste de APA.

A Bouaké dans le Centre-Nord du pays, du lycée classique au Lycée Municipal Djibo Sounkalo en passant par les écoles primaires publics (EPP) Plateau au quartier Djamourou et à l’EPP Mamianou au quartier Koko, les salles de classe sont fermées, selon le correspondant de APA sur place. Ce débrayage des fonctionnaires est prévu pour durer jusqu’au vendredi.

Le Président du Rassemblement des enseignants républicains (RER), proche du pouvoir, Abdoulaye Kouyaté a invité, dimanche soir, les fonctionnaires ivoiriens proches de la coalition au pouvoir, à se ‘’désolidariser’’ de cette grève qui est selon lui, ‘’un mouvement à caractère purement politique et ne vise que la déstabilisation de la Côte d’Ivoire’’.

‘’Les fonctionnaires dont les salaires étaient bloqués depuis 1989 ont vu leurs salaires débloqués en 2014. Le secteur éducation-formation a vu toutes ses revendications satisfaites par l’État à hauteur de 14 milliards FCFA’’, avait-t-il expliqué.

Auparavant, le ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Pascal Abinan Kouakou avait appelé les fonctionnaires à sursoir à cette grève, les invitant à un Forum en février à Grand-Bassam pour passer en revue tous les problèmes des fonctionnaires et agents de l’Etat.

Les fonctionnaires et agents de l’État de Côte d’Ivoire réclament principalement depuis novembre dernier, le retrait de l’ordonnance 2012 portant réforme de la retraite. Ils revendiquent également le paiement de stock d’arriérés et la revalorisation de leurs salaires.

SY-CK/ls

abidjan.net

Commentaires

commentaires