Home Société La Côte d’Ivoire lance un Observatoire des services publics

La Côte d’Ivoire lance un Observatoire des services publics

100
SHARE

En Côte d'Ivoire, un décret vient d'être adopté en Conseil des ministres pour créer un Observatoire des services publics. L'Osep sera constitué, dans les mois à venir, d'une commission tripartite qui aura pour charge de noter les travers et d'apporter les améliorations nécessaires dans le service public pour les usagers.

En quelques mots le directeur technique de la Fonction publique, Moussa Diabaté, a résumé la philosophie de cet observatoire : « L’un des objectifs de l’Osep est également de booster ces administrations afin de traiter avec célérité le dossier des citoyens, explique-t-il. Ce qu’on peut faire en deux jours, il n’y a pas de raisons qu’on attende un mois pour le faire parce que cela met tout le monde en retard et le pays aussi ».

Une structure tripartite avec des représentants de l'administration publique, des organisations professionnelles du privé et des représentants de la société civile, autrement dit, des usagers.

En fonction dès le printemps 2017 ?

« Le citoyen pourra donc saisir l’Observatoire pour soit, faire des critiques, des observations, et également des propositions d’amélioration du service public, affirme Moussa Diabaté. Cet organe est un organe de veille pour appeler l’attention des plus hautes autorités administratives sur comment fonctionne le service public parce qu’il faut le dire, le service public est fait pour le citoyen. Et donc, à partir de cet instant, il faut également que le plus haut responsable de l’administration ait retour de ce que pensent les citoyens par rapport aux réformes qui sont engagées et de simplification des procédures qui sont faites pour faciliter la vie des citoyens ».

Selon le ministère de la Fonction publique cet observatoire pourrait être en fonction dès le printemps 2017 et les usagers mécontents pourront saisir l'Osep par courrier, par mail ou par téléphone. L’Observatoire pourra alors signaler tout dysfonctionnement ou amélioration nécessaire dans les services publics ivoiriens.


Source : Africatime CI

Africatime CI