Home Société La Côte d’Ivoire commémore les dix ans de l’attaque du Fokker F100

La Côte d’Ivoire commémore les dix ans de l’attaque du Fokker F100

49
SHARE

Il y a 10 ans, l'avion du Premier ministre ivoirien était visé à l'arme lourde. Guillaume Soro, ancien chef rebelle des Forces nouvelles désormais président de l'Assemblée nationale est sorti indemne de cette attaque, dite du Fokker F100. Quatre personnes de son entourage sont décédées. Aujourd'hui, aucune enquête ni information judiciaire n'a abouti.

Le 29 juin 2007, le chef rebelle Guillaume Soro est Premier ministre depuis 3 mois lorsque son avion est visé par des tirs de roquette sur le tarmac de Bouaké. A l'époque, les Forces nouvelles sont divisées. Une partie de la rébellion désavoue l'accord de paix conclu quelques mois plus tôt avec le camp présidentiel de Laurent Gbagbo.

Dix ans plus tard, « il n'y a toujours pas de vérité autour de ce qui s'est passé », précise Bruno Koné, le porte-parole de l'actuel gouvernement. Pourtant, « des enquêtes ont été ouvertes au niveau national comme au niveau international », poursuit-il. Même si des suspects avaient été livrés à la police, aucune procédure n'a abouti. Ni les missives envoyées à l'ONU pour trouver les responsables, ni l'investigation ouverte sous l'impulsion du chef de l'Etat d'alors Laurent Gbagbo. En 2007, des syndicats de magistrats se déclaraient inquiets au sujet des conditions de sécurité. « Tout le monde reste suspect. Toutes les hypothèses sont encore sur la table », confie l'entourage de Guillaume Soro.

Lire la suite sur : http://www.rfi.fr/afrique/20170629-cote-ivoire-commemore-dix-ans-attaque...


Source : Africatime CI