Home Société Epinglée par Amnesty International, la Côte d’Ivoire au Conseil des Droits de...

Epinglée par Amnesty International, la Côte d’Ivoire au Conseil des Droits de l’Homme

197
SHARE

La Côte d’Ivoire sera présente au Conseil des droits de l’homme qui se tiendra du 27 février au 2 mars. La délégation ivoirienne conduite par le ministre des Affaires étrangères se trouve déjà à Genève pour cette 34e session.

Le dernier rapport d’Amnesty International n’a pas été du tout tendre pour la Côte d’Ivoire. En effet, cette ONG internationale y a fait mention d’importantes violations de droits de l’homme sous le régime Ouattara. Ces violations tiennent à l’emprisonnement de plusieurs opposants ainsi que le musèlement de l’opposition par la répression de leurs manifestations. A contrario, l’attaque du camp de Nahibly par la milice Dozo et des populations locales n’a pas encore été élucidée. « C’est comme si rien ne s’était passé ici », avait déploré un haut responsable de cet organisme.

C’est donc dans ce contexte particulier que les autorités ivoiriennes ont été invitées en Genève, en Suisse. Le ministre des Affaires étrangères Amon Tanoh Marcel conduira cette forte délégation ivoirienne. Elles prendront part à la 34e session du Conseil des Droits de l’Homme consacré aux Chefs d’État et de gouvernement. Ce sera donc l’occasion pour les participants de passer en revue la situation des droits humains à travers le monde. Aussi, conviendra-t-il d’ajuster le voile dans les pays qui jusque-là ont du mal à s’accommoder au respect de la dignité humaine.

Par ailleurs, candidate au poste de membre non permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU, la Côte d’Ivoire entend faire du lobbying auprès des autres délégations. Certainement que la situation des droits de l’homme en Eburnie pèsera fortement dans la décision finale.


Source : Africatime CI

Africatime CI