Home Société Côte d’Ivoire: Promotion de la femme, Babacar Cissé affirme que le pays...

Côte d’Ivoire: Promotion de la femme, Babacar Cissé affirme que le pays a «connu de réelles avancées

26
SHARE

Babacar Cissé, Jeudi à  Abidjan (ph) - 

- Jeudi 01er Juin 2017- Initié en 2011 par le chef d’Etat ivoirien, le Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire (COCOF-CI) a six (06) ans aujourd’hui.

Une journée nationale de l’évaluation de cette structure a été organisée ce jeudi au cours de laquelle le bilan des six d’existence a été dressé par les organisateurs.


Cette journée a été organisée en partenariat avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et le Programme Afrique et Asie de l’ouest de l’International IDEA, cette rencontre a permis aux femmes de s’accorder sur les résultats de cette évaluation.

Elle a été l’occasion pour les femmes d’identifier les prochains axes majeurs d’intervention du programme conformément à la volonté affirmée du gouvernement Ivoirien d’augmenter les chances d’accès des femmes à la représentations dans les assemblées élues, de promouvoir la parité sur le marché du travail et d’encourager leur accès aux postes de responsables dans les Institutions et les administrations publiques et privées.

C’est à juste titre que Babacar Cissé, coordonnateur du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire a déclaré qu’il ne suffit pas de créer le Compendium mais de faire en sorte que « les femmes soient nommées à des postes de responsabilités que ce soit au niveau du public que du privé…Il y a donc lieu de tout faire pour une application effective de la parité consacrée par la nouvelle constitution dont la Côte d’Ivoire s’est récemment dotée » a souhaité le représentant du système des Nations-Unies.

Cissé a soutenu que la Côte d’Ivoire a « connu de réelles avancées » dans la promotion de la femme.

Mais que nombres de défis restent à relever, pour un pays comme la Côte d’Ivoire qui s’est engagé sur la voie de l’émergence et du développement durable.

Selon Babacar Cissé, il est d’un réel intérêt que « l’implication de la femme dans l’ensemble du processus de développement soit bien articulée et soit bien appuyée par des politiques et stratégies nationales favorables à l’égalité des sexes et à la lutte contre les inégalités d’une manière générale.

Il a ajouté que le succès du programme national requiert à la fois à la créativité et à l’innovation ainsi qu’aux réformes institutionnelles et juridiques appropriées en vue de conforter le capital humain du pays et les ambitions de développement durable.

Rappelons que le COCOF-CI a pour principales cibles, les femmes Ivoiriennes, cadres de haut niveau, jeunes diplômées et de tout niveau excellentes dans leur secteur d’activité et il est présidé par la ministre, Euphrasie Yao.


Wassimagnon, Abidjan 



Source : Koaci