Home Société Côte d’Ivoire: Faute d’équipements dans les hôpitaux, voici la malformation qui tue...

Côte d’Ivoire: Faute d’équipements dans les hôpitaux, voici la malformation qui tue rapidement les nouveaux nés le laparoschisis

210
SHARE

Un bébé atteint de laparoschisis au chu de Yopougon (Ph )


- Vendredi 16 Juin 2017 - Alors qu'il se soigne très bien dans les hôpitaux biens équipés, le laparoschisis en Côte d'Ivoire est un meurtrier efficace et très silencieux. Les nouveaux nés affectés par cette malformation, n'ont aucune chance de survie faute d'équipements adéquats dans nos chu.

Le laparoschisis en effet, est une malformation rare très impressionnante. Il intervient au moment de la croissance embryonnaire. Le bébé va alors naître avec une partie des viscères à l'extérieur du ventre.

On ignore encore ses facteurs favorisants, même si certains experts accusent l'alimentation. Il touche environ un nouveau né sur 3300 en France, et 95% des cas en guérissent rapidement sans séquelle après une opération bien menée.

Malheureusement en Côte d'Ivoire, plein d'efforts restent encore à fournir, en particulier dans les 04 grands centres hospitaliers du pays et où la prise en charge est inexistante.
Tous les nouveaux nés atteints de laparoschisis en meurent sans espoir, alors qu'est constaté un taux de prévalence nettement plus élevé qu'en France.
Pour preuve, récemment au chu de Yopougon, aux urgences pédiatriques, l'on a enregistré en l'espace d'une semaine deux cas confirmés de la malformation. Les nouveaux nés sont tous morts sans que rien ne soit fait. " Nous n'avons pas ici, les moyens de s'en occuper " ont confié à des parents les chirurgiens pédiatriques.

En espérant que le gouvernement ivoirien prenne sérieusement en charge la formation des infirmiers et médecins dans ce sens, le laparoschisis reste l'ennemi N°1 des nouveaux nés.

Adriel, Abidjan


Source : Koaci