Home Société Côte d’Ivoire: Département de Didiévi, des élèves de 6ème et 5ème privés...

Côte d’Ivoire: Département de Didiévi, des élèves de 6ème et 5ème privés de cours de Mathématiques et d’Histoire géographie, faute d’enseignants

196
SHARE

Collège  Moderne de Boli (ph)- 

.com- Dimanche 04 juin 2017-  Les établissements secondaires en milieu rural dans le département de Didiévi sont confrontés à de nombreux problèmes comme l’a indiqué, la Principale du Collège moderne de Boli, Kouao Chantal jeudi dernier dans la Sous-préfecture de Molonoublé à l’occasion d’une cérémonie de récompense des meilleurs élèves.

En présence du Député de Didiévi et du Sous-préfecture, la Principale du Collège moderne de Boli a égrené les maux dont souffrent les établissements.


Selon Kouao Chantal, ces problèmes vont de l’état d’inachèvement des structures à l’épineux problème du déficit des personnels enseignants et d’encadrement, en passant par l’insuffisance des capacités d’accueil des établissements.

«En effet, aussi bien à Molonoublé, Tié-N’Diékro qu’à Boli, nos établissements sont encore inachevés et n’offrent aucune commodité relativement à l’eau et à l’électricité, » a expliqué la Principale.

Elle a à l’occasion attiré l’attention du Député, Séraphin Koffi Koffi initiateur de cette cérémonie d’excellence et de mérite et le Sous-préfet, Ouloboté Gnono Aimé sur une question qui, chaque année revient de manière récurrente.

Il s’agit de l’inadéquation entre la croissance exponentielle des effectifs, donc des salles pédagogiques et le déficit chronique du personnel enseignant et d’encadrement.

Cette situation a pour corollaire la problématique de l’accès de tous à un enseignement équitable dont la résolution explique le volume important d’heures supplémentaires.

Kouao Chantal affirme que le règlement de ces heures mine le fonctionnement des établissements en terme de conflit entre les bureaux de COGES et les enseignants.

Elle soutient que c’est le cas à Tié N’Diékro et à Molomoublé en ce moment où les notes sont retenues pour non paiement des vacations des heures supplémentaires.

La Principale reconnait que la résolution durable de cette question nécessitera pour les années avenir la mobilisation de tous les partenaires de l’école, autorités administratives, politiques, cadres, parents d’élèves et ONG.

A Molonoublé par exemple, nous apprendrons par ailleurs d’une source proche d’un éducateur du Collège moderne que le manque d’enseignants cause d’énormes préjudices aux enfants.

Selon les informations en notre possession, les élèves du premier cycle de cet établissement, notamment ceux des classes de 6ème et de 5ème paient le lourd tribut de cette situation.

Faute d’enseignants, ils sont privés des cours de Mathématique et d’Histoire géographie alors que ces deux matières sont au programme.

«C’est à partir de la classe de 4ème qu’on leur dispense les cours de Mathématique et d’Histoire géographie. Pour l’heure, ils se contentent de quatre matières, » précise enfin notre source.

Toujours à Molonoublé, une solution doit être trouvée dans l’immédiat en vue de sauver les bâtiments du Groupe scolaire de cette jeune Sous-préfecture.

Chaque fois qu’une pluie diluvienne s’abat sur la localité, l’école est inondée, comme constaté par .

Si rien n’est fait, à la longue les bâtiments de cet établissement primaire public risqueraient de s’écrouler.


Wassimagnon, Abidjan 



Source : Koaci