Côte d'Ivoire : après 72 h de grève, les gérants de cabines...

Côte d'Ivoire : après 72 h de grève, les gérants de cabines reprennent le travail, dimanche

48
SHARE

Après 72 heures de grève ‘’largement suivie’’, l’Association des gérants de cabines téléphoniques de Côte d’Ivoire (AGECT-CI) se dit ‘’satisfaite’’ de ‘’l’impact’’ de ce ‘’premier combat’’ et appelle à la reprise du travail dès ce dimanche.

L’information a été donnée, samedi soir, dans un entretien téléphonique accordé à APA par le secrétaire général de l’AGCT-CI section Yamoussoukro, Brou Paulin N’Goran. Pour lui, ‘’au sortir de ces trois jours de grève que nous estimons comme une première phase de notre combat, nous pensons que notre objectif premier qui était d’exprimer notre mécontentement est atteint’’.

‘’Pour certaines personnes qui se demanderont ce que nous avons effectivement gagné à la suite de ces trois jours de fermeture, nous répondrons que toute la population est désormais informée de l’existence de notre association et des souffrances que nous vivons au quotidien’’, a souligné M. Goran, estimant que ‘’notre combat est en train d’être gagné’’.

Selon lui, ‘’nous ne sommes qu’à la première phase de notre combat qui consistait à exprimer notre mécontentement et cela a eu un véritable impact dans toutes les grandes villes du pays’’.

‘’Pour le moment nous n’avons pas encore eu de contact avec les opérateurs mais en attendant de murir d’autres stratégies de combat nous demandons à la reprise des cabines dès demain matin (dimanche)’’ a conclu le SG Paulin N’Goran, invitant les populations à les soutenir dans ce bras de fer engagé contre les opérateurs de téléphonie mobile pour une meilleure rétribution de leurs efforts.

Les gérants de cabines téléphoniques avaient lancé depuis jeudi, une grève de 72 heures pour revendiquer auprès des opérateurs mobiles (Orange, MTN et Moov) une augmentation de leur marge bénéficiaire de 4 à 20%.

‘’Sur une recharge de 10 000 F CFA que nous achetons chez nos partenaires (opérateurs mobiles), nous ne gagnons que 400 F CFA, en termes de marge bénéficiaire, soit 4% de bénéfice’’, s’était offusqué, jeudi, dans un entretien accordé à APA, le secrétaire général de l’AGECT-CI, Paulin N’Goran. Le 2è point de revendication des gérants de cabines concernait la sécurité du réseau.

‘’Quand un gérant se trompe de numéro en envoyant du crédit d’appel ou un transfert d’argent, il n’y a aucun moyen technique pour rectifier le tir’’, avait-il dénoncé. Plusieurs milliers de jeunes ivoiriens sont présents dans ce domaine d’activité.


Africatime CI

Commentaires

commentaires