Côte d’Ivoire: la grève suspendue, les discussions se poursuivent

Côte d’Ivoire: la grève suspendue, les discussions se poursuivent

140
SHARE

Les fonctionnaires sont retournés au travail lundi 30 janvier, après trois semaines de grève dans toute la fonction publique, un mouvement historiquement long dans le secteur. Les syndicats ont décidé de suspendre cette grève pour un mois, afin de donner une chance aux négociations avec le gouvernement.

Il y a un signe qui ne trompe pas. Dans la matinée, il y avait à nouveau beaucoup de circulation et même quelques bouchons dans les rues d’Abidjan.

Dans les administrations ou les hôpitaux, les 160 000 fonctionnaires ont repris le travail. Les professeurs étaient de retour devant leur tableau noir.

« Nous sommes très contents parce que nous, ici à Sainte-Marie, nous aimons beaucoup travailler. On ne fait pas grève de gaité de cœur. C’est parce que souvent, nous sommes vraiment obligés d’en arriver là, pour faire la pression sur le gouvernement. Sinon, l’enseignant ivoirien aime travailler, aime former », explique M. Burguy, professeur d’anglais au lycée Sainte-Marie de Cocody.

Alors que l’Education nationale, premier pourvoyeur d’emplois dans la fonction publique, a été particulièrement touchée par la grève, il va falloir rattraper le retard accumulé. Un réaménagement est prévu, ce qu’approuve Cécile Yayo, professeur de français.

« Dans la semaine, on peut rattraper les trois semaines. Ce n’est pas un drame pour nous. Notre problème, aujourd’hui, c’est de savoir comment faire pour que dans un mois, nous ne retournions pas en arrière pour faire encore un mois de grève qui perturbera des cours », a-t-elle souligné.

Les discussions se poursuivent entre syndicats et gouvernement sur le dernier point de blocage qui est aussi le plus coûteux, à savoir celui des stocks d’arriérés de salaires. S’ils ne sont pas entendus dans un mois, les fonctionnaires ivoiriens se disent prêts à reprendre la grève.


Source : Africatime CI

Africatime CI

Commentaires

commentaires