Côte d’Ivoire: des sapeurs-pompiers civils réclament la libération de leurs camarades

Côte d’Ivoire: des sapeurs-pompiers civils réclament la libération de leurs camarades

4916
SHARE

‘’Nous demandons la libération de nos camarades interpellés et gardés à la préfecture de police’’, a confié à APA un membre du syndicat national des pompiers civils de Côte d’Ivoire (SYNAPC CI), soulignant qu’aujourd’hui tous les centres de secours d’urgence sont fermés dans le pays et nous allons les laisser fermés tant que nos revendications ne sont prises en compte et que nos amis interpellés ne sont pas relâchés’’.

‘’Nous avons dans les premiers jours assuré le service minimum. Maintenant tous les 30 unités sur l’étendue du territoire resteront fermés jusqu’à satisfaction de nos revendications’’, a- t-il martelé indiquant que parmi leurs camarades interpellés à la préfecture de police il y a une femme qui vient de subir une intervention chirurgicale.

Une vingtaine de sapeurs-pompiers civils, arrêtés le lundi dernier, sont accusés de troubles à l’ordre public. Deux parmi eux, sont accusés de vol de voiture. Ils ont été auditionnés et jusque-là il n’y a pas de suite.

‘’Ils n’ont jamais volés de voiture. C’est en accord avec les chefs d’unité qu’ils ont pris les véhicules pour se rendre à Abidjan. Comment peut-on voler une voiture avec le GPRS ? ‘’ s’interroge la même source.

Des sapeurs-pompiers civils ont manifesté, lundi, à Abidjan pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail. La période de titularisation est prévue en 2017 pour 1493 pompiers civils recrutés exceptionnellement en 2014. Un concours de recrutement ouvert à tous pour ce corps de sapeurs-pompiers civils est également prévu cette année.

Le Corps de sapeur-pompier civil est un nouveau corps qui a été créé en 2014 dans le cadre de la politique de réinsertion sociale des ex-combattants dont 1500 ont été formés et réinsérés à la fonction publique pour ce corps. En décembre 2014 cette première promotion a été recrutée et affectée en avril 2015.

MC/ls/APA

Source : abidjan.net

abidjan.net

Commentaires

commentaires