Côte d’Ivoire: Accord entre le gouvernement et les mutins, après des échanges...

Côte d’Ivoire: Accord entre le gouvernement et les mutins, après des échanges à Bouaké

238
SHARE

Un accord a été trouvé vendredi soir entre le gouvernement ivoirien et les soldats qui s’étaient mutinés les 6 et 7 janvier, après des heures d’échange à Bouaké (Centre, ex-fief de l’ancienne rébellion des Forces nouvelles), selon un communiqué lu au journal de la télévision publique.

« Suite aux échanges entre le ministre chargé de la Défense, Alain Donwahi, le chef d’Etat-major et les représentants des soldats, un accord a été trouvé », indique la note qui précise que les mutins se sont engagés « à regagner les casernes ».

M. Donwahi est arrivé vendredi à Bouaké pour une deuxième rencontre avec les mutins, une semaine après une première.

« Dès demain (samedi), les populations pourront vaquer à leurs occupations », a assuré le ministre à la télévision, après la rencontre.

Les 6 et 7 janvier, une mutinerie est partie de Bouaké avant de s’étendre à plusieurs autres villes de la Côte d’Ivoire dont Abidjan.

Le 07 janvier, le président ivoirien, Alassane Ouattara a donné son « accord pour la prise en compte » de deux revendications des mutins sur quatre, notamment celles relatives aux primes et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats.

Les soldats exigent également la réduction du temps à passer dans les grades et des éclaircissements à propos d’une prime ECOMOG », la force armée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Avant cet accord, des tirs nourris ont été signalés vendredi nuit à Akouédo, le plus grand camp militaire à l’Est Abidjan, et au camp Galliéni (siège de l’Etat-major) où la poudrière a été « cassée », alors que les discussions se poursuivaient à Bouaké, selon une source sécuritaire à ALERTE INFO.

EFI

abidjan.net

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires