Consolidation de la paix: Des avancées notables enregistrées en 2016

Consolidation de la paix: Des avancées notables enregistrées en 2016

23
SHARE

La Côte d’Ivoire a enregistré des avancées notables en 2016 dans le domaine de la consolidation de la paix. C’est ce qui ressort du rapport annuel élaboré à Yamoussoukro lors d’un atelier qui a réuni les 24 et 25 novembre au Président Golf Club des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des activités du Plan prioritaire pour la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire (Système des Nations Unies, Gouvernement et partenaires techniques). Organisée par le secrétariat technique du Comité de pilotage conjoint, cette rencontre a permis d’examiner et d’évaluer les progrès réalisés par rapport aux prévisions au niveau de chaque projet, d’apporter les contributions nécessaires aux atteintes des résultats dans les domaines sectoriels du plan prioritaire II et de valider le rapport annuel du Comité de Pilotage. Ainsi, ce rapport indique que « la situation évolue bien dans l'ensemble vers les résultats attendus notamment dans les zones du programme ». « La coexistence pacifique des populations a permis l'organisation de scrutins apaises. La mise en place d'une matrice d'analyse des conflits sur tout le territoire national permet de cibler les interventions et de résoudre les conflits », relève le document.

Dans le domaine de la prévention et la résolution pacifique des conflits, le rapport met en exergue les activités liées au renforcement des capacités des autorités ayant permis aux autorités locales d'identifier la typologie des conflits existants, de prendre des mesures préventives ou de résolution des conflits. Un autre point de satisfaction concerne le domaine de l’état civil avec la production régulière des annuaires statistiques 2014 et 2015 des naissances et décès. Ce projet a également permis la formation des officiers d'état civil et des Magistrats et des agents en vue d’une meilleure tenue des registres et un contrôle accru des centres d'état civil. « Les sensibilisations des populations des zones cibles ont permis un accroissement de la demande ; le renforcement des capacités des services d'état civil a amélioré l'offre de qualité desdits services », souligne le rapport. Le document relève également que la tenue de l’élection référendaire d’octobre 2016 sans perte en vie humaine, l’environnement social apaisé à la veille des législatives, comparativement aux précédentes échéances électorales, sont des évidences d’une évolution positive dans le processus de consolidation de la paix.

« Après deux années de mise en œuvre, des résultats très encourageants sont à noter grâce à l’appui financier du Fonds de consolidation de la paix », s’est réjoui le directeur de cabinet adjoint du Ministre du Plan et du Développement, Tano N’grouma. Pour sa part, Mme Marie Goreth, chef de l’Unité de coordination du Système des Nations Unies a, au nom du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, salué l’étroite collaboration entre les agences des Nations Unies et les partenaires de mise en œuvre du Plan prioritaire. Cette synergie d’action a permis non seulement d'apporter des réponses aux communautés et aux acteurs ciblés, mais d'assurer l'appropriation des acquis du Plan Prioritaire par ses différents partenaires.

DA

abidjan.net

Commentaires

commentaires