Home Société Conférence régionale sur le contrôle des armes: des actions communes envisagée

Conférence régionale sur le contrôle des armes: des actions communes envisagée

24
SHARE

La Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC) en collaboration avec le RASALAO-CI et la Fondation Serenti a organisé du 20 au 22 Juin 2017 à Abidjan, une conférence régionale de synergie entre les ComNat, la Société Civile sur le contrôle des ALPC et la question du genre dans l’espace CEDEAO. Cette importante activité financée par le Japon est exécutée par le PNUD dans le cadre du programme de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre et à la sécurisation communautaire.

Cette rencontre de haut niveau a vu la participation effective de (48) délégués de (14) pays de la CEDEAO et de 22 délégués de la Côte d’Ivoire, représentants des Organisations féminines de la Société Civiles et d’Institutions Nationales travaillant sur le genre et la sécurité, ainsi que de plusieurs représentants de diverses organisations.

L’objectif général de cette conférence régionale est de promouvoir le partenariat entre les ComNat, les Institutions en charges de la lutte contre les nouvelles menaces, en synergie avec les Organisations de la Société Civiles avec une implication de la femme dans le processus de lutte contre la prolifération des ALPC et le terrorisme dans l’espace CEDEAO.

Pour le Directeur de cabinet du Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, représentant le Ministre Hamed BAKAYOKO « cette conférence permettra de construire et de consolider avec constance et détermination, l’unité, la solidarité, la tolérance et la responsabilité partagée dans le traitement adéquat de la problématique de la lutte contre les armes en circulation illicite. Car, il est bien de le noter, la quasi-totalité des actes terroristes perpétrés dans le monde, le sont au moyen d’ALPC ». Il qualifie les évènements récents dans la sous-région et principalement au Mali « de préoccupants » et insiste sur la nécessité de prendre part à la lutte « avec des actions communes » pour le contrôle des ALPC afin de préserver les fondements de nos sociétés.

« Je suis donc très heureux de cette initiative à travers laquelle mon pays démontre son attachement à cette nation qui aspire à être une société stable, sécurisée et réconciliée avec elle-même, gages sans lesquels il ne saurait prétendre au développement économique et social durable qui tracerait les sillons d’une émergence à l’horizon 2020, tant souhaitée » soutien Son Excellence Monsieur Hiroshi KAWAMURA.
Le Directeur Pays du PNUD, Luc GREGOIRE, tout en remerciant le Japon pour son appui à la consolidation de la paix soutien que « Le PNUD ne ménagera aucun effort pour faire le plaidoyer nécessaire auprès des bailleurs et autres partenaires financiers et tracer ainsi les sillons d’un accompagnement futur en vue de mettre en œuvre des initiatives, aussi bien au niveau national qu’au niveau sous régional et dont les contours pourraient être définis par la suite ».

Aussi, il se réjouit de l’organisation de cette Conférence régionale qui vise à impliquer davantage les femmes dans les questions liés à la gouvernance sécuritaire.

Le Président de la ComNat-ALPC le Préfet hors grade, KOUADIO Yao, salue la présence de qualité des OSC et des femmes pour leur contribution à la Consolidation des infrastructures de paix en côte d’ivoire. « Face au défi du contrôle des ALPC et la prévention des nouvelles menaces, il convient de fédérer les efforts pour réussir le pari d’une Afrique débarrassée de toute arme pour un développement économique et social solide».

Les recommandations de cette conférence régionale permettront de renforcer davantage le partenariat entre les communautés et la société civile pour une paix durable dans la sous-région avec l’appui et l’implication des Etats de la CEDEAO.

Source : abidjan.net