Cérémonie de présentation des voeux de nouvel An : Discours de S.E.M...

Cérémonie de présentation des voeux de nouvel An : Discours de S.E.M Alassane Ouattara, Groupe II – corps diplomatique

49
SHARE

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale;
Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement;
Madame et Messieurs les Présidents d’Institutions;
Messieurs les Ministres d’Etat;
Mesdames et Messieurs les Ministres;
Excellence Monsieur le Nonce Apostolique, Doyen du Corps Diplomatique;
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Membres du Corps
Diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales accréditées
en Côte d’Ivoire;
Mesdames et Messieurs les Consuls Honoraires;
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs de Côte d’Ivoire au Département central;
Mesdames et Messieurs,
C’est avec un plaisir renouvelé que je retrouve les membres du Corps diplomatique
accrédité en Côte d’Ivoire, à l’occasion de cette traditionnelle cérémonie d’échanges de
voeux de nouvel an.

Excellences Mesdames et Messieurs les membres du Corps Diplomatique, Mesdames et
Messieurs les Consuls Honoraires,
Monseigneur Joseph SPITERI, le doyen du Corps Diplomatique, vient de m’adresser, de même qu’à mon épouse et à ma famille ainsi qu’au Gouvernement et au peuple de Côte d’Ivoire, vos voeux de nouvel an, ainsi que ceux des Souverains, Chefs d’Etat et des Organisations internationales que vous représentez.
J’ai été particulièrement sensible à ces propos aimables, qui traduisent la qualité des relations d’amitié qui existent entre les Etats et les Organisations dont vous êtes les représentants en Côte d’Ivoire.

En retour, je forme pour vous-même, pour vos familles respectives, vos mandants, Souverains et Chefs d’Etat, des voeux de santé et de bonheur.
Je forme également des voeux de paix et de prospérité pour vos pays, ainsi que de succès pour les Organisations internationales dans la réalisation de leurs missions et leurs objectifs de paix, de sécurité et de développement.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
L’année 2016 a été marquée en Côte d’Ivoire par plusieurs évènements majeurs dont l’organisation du Référendum Constitutionnel et des premières élections législatives de la 3ème République.

Ces scrutins, qui se sont déroulés dans un climat apaisé et serein, traduisent la maturité des acteurs politiques et de nos concitoyens ainsi que la vitalité de notre démocratie.
Le référendum a permis à nos compatriotes de se prononcer sur un projet de nouvelle constitution à même de garantir la paix et la stabilité, après toutes les années difficiles que nous avons traversées. Ce nouveau contrat social, dont le caractère inclusif et consensuel nous réconcilie avec les idéaux et les valeurs de dialogue, d’hospitalité et de fraternité, demeure le socle de la Nation ivoirienne.

Je voudrais saisir cette occasion, pour vous réitérer mes sincères remerciements et ma profonde gratitude pour les appuis importants que vous n’avez cessé de nous apporter et qui ont été décisifs dans la consolidation de la paix et de la croissance économique en Côte d’ivoire.

Je voudrais aussi vous réitérer toute la gratitude et les remerciements du peuple et du Gouvernement ivoiriens pour l’élan de solidarité que les Gouvernements et les
Organisations internationales que vous représentez nous ont témoigné, suite à l’attentat terroriste du 13 mars 2016, à Grand-Bassam. Cette solidarité a été d’un grand réconfort pour le peuple ivoirien.

Ce fléau planétaire qu’est le terrorisme, ne peut être combattu sans une mutualisation et une coordination des efforts à l’échelle régionale et internationale.
A cet égard, je me réjouis des initiatives récentes prises au niveau des pays de la sousrégion
ouest-africaine. Je reste cependant convaincu que nous devons mobiliser davantage d’efforts et d’énergie, en vue d’éradiquer ce phénomène qui menace au quotidien la quiétude de nos populations et le développement de nos Etats. Nous devons continuer d’agir ensemble pour relever ce défi.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Au cours de l’année 2016, les relations que la Côte d’Ivoire entretient avec l’Afrique et le reste du monde n’ont cessé de se renforcer et de se diversifier, reflétant ainsi notre choix de coopérer avec tous les Etats, sans exclusive.
Cette option, à laquelle mon Gouvernement et moi-même demeurons fortement attachés, s’est traduite par des visites de haut niveau et par une participation à d’importantes réunions internationales.
Au rang de ces illustres hôtes, qui nous ont fait l’honneur et l’amitié de visiter notre pays, je voudrais mentionner les Chefs d’Etat de l’Inde, du Ghana, du Burkina Faso et de la Turquie, qui ont voulu ainsi nous témoigner l’importance qu’ils accordent à notre pays, la confiance qu’ils placent en ses dirigeants ainsi que leur volonté d’oeuvrer à une coopération plus étroite, plus diversifiée et plus fructueuse avec la Côte d’ivoire.
Pour ma part, j’ai eu le grand plaisir d’effectuer des visites officielles à l’extérieur, qui ont été autant d’occasions pour avoir de riches et fructueux échanges avec mes homologues de ces pays, et pour signer des accords de coopération dans divers domaines.
Je me réjouis également d’avoir pu participer, en 2016, à plusieurs rencontres internationales, notamment la COP 22 à Marrakech, le 6ème Sommet de la TICAD au Kenya, la 5ème Conférence sur la Reconstitution des Réserves du Fonds Mondial de Lutte contre le VIH-sida, la tuberculose et le paludisme, tenue à Montréal, ainsi que le Sommet Afrique-Monde Arabe qui a eu lieu à Malabo, en Guinée Equatoriale, la 13ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), tenue à Istanbul en avril 2016, et sanctionnée par le lancement d’un ambitieux programme de développement dénommé ‘’Plan d’Action OCI- 2025’’.

Dans le cadre du renforcement de la coopération entre notre pays et ses partenaires, 2016 a également vu la tenue des sessions des Commissions mixtes de coopération avec la Tunisie, l’Inde, des consultations bilatérales ivoiro-russes, du 3ème Forum économique ivoiro-portugais, sans oublier la 5ème Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération avec le Burkina Faso. Autant de rencontres qui nous ont permis de faire l’état de notre coopération avec ces différents pays et de signer, avec eux, des Accords allant dans le sens d’une coopération plus renforcée.
Cette dynamique va se poursuivre en 2017 par une série de visites officielles que j’entends entreprendre dans un certain nombre de pays, et par la tenue de nouvelles Commissions mixtes.
La volonté de mon pays de consolider davantage sa présence sur la scène internationale s’est poursuivie avec l’extension de sa carte diplomatique par l’élargissement de la juridiction de certaines Ambassades ivoiriennes et l’ouverture de deux nouvelles Ambassades en Australie et au Congo, et bientôt au Kenya.
Nous entendons aussi poursuivre le renforcement de notre coopération avec nos partenaires traditionnels, mais également avec d’autres pays, en particulier en Amérique latine, en Asie, en Europe du Nord et en Europe de l’Est.
La Côte d’Ivoire, fortement attachée au maintien et à la consolidation de la paix dans le monde par le dialogue entre les Nations, se réjouit du rapprochement historique entre les Etats-Unis d’Amérique et Cuba. Nous encourageons toutes les initiatives internationales en cours, en vue de ramener la paix et la sécurité partout dans le monde.
Nous soutenons, en outre, tous les efforts visant à trouver des solutions durables par une approche globale de la question migratoire.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Conformément à la résolution 2284 (2016) adoptée par le Conseil de Sécurité le 28 avril 2016, l’ONUCI cessera ses activités le 30 juin 2017, après 12 années de présence continue en Côte d’Ivoire.
Au moment où l’opération des Nations Unies entame le processus de son retrait de la Côte d’Ivoire et s’apprête à passer le témoin aux Autorités ivoiriennes, je voudrais
exprimer toute ma reconnaissance à l’ONU pour sa contribution décisive au retour de la
paix en Côte d’Ivoire.
Je me réjouis en particulier que nous soyons parvenus, avec les Nations Unies, dans le cadre de la pérennisation des acquis dans le domaine de la paix, de la stabilité et de la sécurité, à un plan de transfert des activités résiduelles de l’ONUCI, qui a été remis au Sous-Secrétaire Général aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, le 17 octobre 2016.
Pour ma part, je puis vous assurer que le Gouvernement ivoirien a pris l’engagement de s’approprier les recommandations contenues dans ce plan de transfert, afin de
poursuivre efficacement la mise en oeuvre des activités anciennement exercées par
l’ONUCI.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Le 11 octobre dernier, j’ai procédé, en présence du Corps Diplomatique et des
Représentants de la Communauté nationale, au lancement officiel de la campagne pour la promotion de la candidature de la Côte d’Ivoire à l’un des sièges de membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, pour la période 2018-2019.
Je voudrais revenir sur le sens de cette candidature, qui s’inscrit dans le cadre d’un devoir de reconnaissance du soutien que la communauté internationale en général, et les Nations Unies en particulier, à travers l’ONUCI, n’ont cessé de nous apporter durant toutes ces années de crise.
Dans un monde sans cesse en proie à la recrudescence des conflits, à l’intolérance et aux extrémismes de tout genre, la Côte d’Ivoire entend humblement prendre sa part dans la résolution de ces grands défis, en capitalisant sur son expérience de gestion et de sortie de crise qualifiée de « success story » par les Nations Unies, mais également sur les valeurs de paix et de dialogue, valeurs cardinales héritées de feu le Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY.
Mon pays entend mettre cette culture de paix et de dialogue ainsi que l’expérience de sa coopération avec les Nations Unies au service de l’avènement d’un monde nouveau, véritablement prospère, épris de paix et de liberté. Connaissant les liens d’amitié qui unissent la Côte d’Ivoire et vos Etats respectifs, je me félicite de votre adhésion à l’initiative de mon pays d’entrer au Conseil de Sécurité.
Je sais donc pouvoir compter sur le soutien déterminant de vos pays au moment de l’élection par l’Assemblée Générale des Nations Unies, des membres non permanents du Conseil de Sécurité, en juin 2017.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Comme vous le savez, la question du développement durable et du climat constitue une priorité pour la Côte d’Ivoire, qui subit les effets des changements climatiques (sécheresses, inondations, baisse de la pluviométrie, érosion côtière etc.).
Notre ambition consiste donc à mettre en place, à l’horizon 2020, un cadre de développement durable qui intègre les défis des changements climatiques dans tous les secteurs et qui contribue à améliorer les conditions de vie des populations et leur environnement.
A cet égard, la Côte d’Ivoire a ratifié, le 4 octobre 2016, l’Accord de Paris sur le Climat, après sa signature en avril 2016, à New York.
Tout en se félicitant de son entrée en vigueur, la Côte d’Ivoire en appelle à tous les Etats parties pour qu’ils respectent leurs engagements.
J’ai moi-même pris part, à l’invitation de sa Majesté le Roi Mohamed VI du Maroc, à la 22e Conférence des Etats-parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques, dite « COP22 », qui s’est récemment tenue à Marrakech, afin de réaffirmer les engagements de la Côte d’Ivoire dans le domaine de la lutte contre le changement climatique.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Durant l’année écoulée, la Côte d’Ivoire a poursuivi ses efforts en vue de renforcer sa présence sur la scène internationale.
Ces actions nous ont conduits à répondre présents à d’importants rendez-vous bilatéraux et multilatéraux.
Dans la poursuite de la dynamique du regain de la confiance internationale placée en la Côte d’ivoire, je me réjouis de l’honneur fait à mon pays, pour abriter au cours de cette année 2017 d’importants événements dont :
- la deuxième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique,
- la 44ème session du Conseil des Ministres des Affaires Etrangères des Etats membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), en marge de laquelle la Banque Islamique de Développement (BID) organisera une rencontre avec les pays d’Afrique de l’Ouest;
- la 8e édition des jeux de la Francophonie;
- le 5ème Sommet Union Européenne-Afrique qui passera en revue les huit domaines de partenariat stratégique en vue du renforcement de la coopération entre l’Afrique et l’Europe.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Au plan sous régional et continental, je voudrais vous assurer que mon pays continuera de réaffirmer son engagement pour le processus d’intégration économique, politique et sociale en cours.
A cet égard, j’ai réaffirmé, le 17 décembre dernier à Abuja, à la 50ème Session ordinaire du Sommet de la CEDEAO, notre engagement à oeuvrer à la prévention des conflits et des crises politiques qui prévalent dans la région. Nous continuerons de travailler à la recherche de solutions durables en vue de mettre notre région définitivement à l’abri de l’instabilité et de la violence.
A ce sujet, le Gouvernement ivoirien se félicite de la mise en place à Abidjan, par la CEDEAO, avec le soutien des Etats-Unis d’Amérique, d’un Centre national de coordination du Mécanisme de réponse à l’alerte précoce.
Pour y parvenir, mon Gouvernement a inscrit au titre de ses priorités le renforcement des capacités opérationnelles de nos Etats, en vue de faire face à la multiplicité des menaces sécuritaires que sont le terrorisme, la piraterie maritime, le narcotrafic, le crime transfrontalier, le radicalisme, etc.
Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Je voudrais également vous assurer de l’attachement de la Côte d’Ivoire à une coopération plus renforcée avec ses partenaires bilatéraux et multilatéraux.
A cet égard, le Gouvernement a décidé de signer, par anticipation, l’Accord de Partenariat Economique avec l’Europe, en vue de permettre à nos principaux produits d’exportation d’avoir accès au marché européen.
La Côte d’Ivoire a également été à l’avant-garde de la promotion de la gouvernance politique, économique et institutionnelle, tant au plan régional que continental.
Je voudrais à ce propos réitérer la volonté du Gouvernement ivoirien d’organiser, en mars 2017, la Table Ronde du Programme Communautaire de Développement, qui offrira à notre région l’occasion de rechercher, avec nos partenaires, en l’occurrence la Banque Africaine de Développement, le financement de nos programmes et projets de développement communautaire au niveau de la CEDEAO.
Je voudrais également réaffirmer l’engagement de la Côte d’Ivoire à contribuer de façon significative à la mise en oeuvre de l’Agenda de Développement 2063 de l’Union Africaine.
Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Excellences Mesdames et Messieurs,
De nombreux défis nous attendent et nous devons les relever ensemble. Il s’agit notamment :
- du Sommet Afrique-France, les 13 et 14 janvier à Bamako où il sera question d’examiner le renforcement du partenariat entre les pays africains et la France, les défis liés à la paix en Afrique et dans le monde ainsi que l’émergence des pays africains;
- du 28ème Sommet de l’Union Africaine, prévu les 30 et 31 janvier 2017 à Addis- Abeba, au cours duquel sera abordée l’épineuse question du renouvellement des membres de la Commission de l’Union Africaine, notamment la Présidence et les Commissaires.
Pour terminer, je souhaite que cette nouvelle année contribue au renforcement et au raffermissement des relations de la Côte d’Ivoire avec les pays et les Organisations internationales que vous représentez.
Je forme le voeux que l’année 2017 nous permette de relever les défis de paix, de sécurité, de justice et de solidarité pour un monde meilleur pour nous même, pour nos enfants et pour les générations futures.
Bonne et Heureuse Année à toutes et à tous.
Je vous remercie.

abidjan.net

Commentaires

commentaires