Boycott des cours du mercredi : Kandia Camara suspend le salaire des...

Boycott des cours du mercredi : Kandia Camara suspend le salaire des membres du MIDD

77
SHARE

Malgré les négociations entre le ministère de l’Education nationale et les syndicats des enseignants, dont le MIDD (Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits), Kandia Camara continue de mettre à exécution ses menaces. Entre suspensions de salaires et autres sanctions administratives, les responsables du MIDD sont dans le viseur de la ministre Kandia Camara. Et ce, en dépit des négociations en cours. Même si pour l’heure le premier responsable du MIDD, Mesmin Komoé se garde de réagir sur la question, le feu semble que couver toujours dans l’enseignement primaire public au regard de la réaction de Kandia Camara. Ainsi, à Lakota, l’on signale une victime des mesures iniques de Kandia Camara. En effet, Kanhon Guéladjeni Jean, instituteur en service à l’Inspection primaire de Lakota 2 a vu son salaire du mois d'octobre suspendu. Une mesure discriminatoire qui pourrait envenimer la situation, déjà délétère, et mettre un bémol aux négociations en cours. D’ailleurs, à Lakota, le mercure monte et les instituteurs menacent de fermer les écoles primaires, si la solde du responsable local du MIDD n’est pas rétablie à la fin du mois de novembre. « Nous n'en resterons pas là car c’est nous tous qui sommes visés et menacés. Donc nous allons assiéger l’inspection de l'enseignement primaire et faire fermer les salles de classes », ont-ils déclaré, très amers, au confrère l’Inter. Rien ne saurait justifier les dernières sanctions à l’encontre de certains instituteurs membres du MIDD dans la mesure où des négociations sont en cours ; à moins de vouloir coûte que coûte susciter, à nouveau, l’ire des enseignants du primaire.

JBK

abidjan.net

Commentaires

commentaires