Home Société Bouaké / Le président d’un mouvement de soutien au maire signale :...

Bouaké / Le président d’un mouvement de soutien au maire signale : « Un jeune qui travaille n’a ni le temps d’aller faire des casses ni le temps de s’adonner aux agressions et à la vadrouille »

82
SHARE

« Un fonds communal de soutien en faveur des jeunes pour la réalisation de leur projet est en cours au niveau de la Direction Socioculturelle. Au fur et à mesure que les moyens le permettront, l’enveloppe prévue, à cet effet, connaitra une augmentation conséquente ». Tel était l’essentiel du message de Nicolas Youssouf Djibo, maire de la commune de Bouaké, Nicolas Youssouf Djibo à l’endroit des jeunes lors de la cérémonie marquant le premier anniversaire de CAP Développement. Un mouvement de soutien aux actions de développement du maire de Bouaké. Le premier magistrat de la ville a considéré l’autonomisation des jeunes comme étant « indispensable à la stabilité du pays et un facteur de lutte contre la violence », il a également affirmé « que la municipalité et lui-même continueront à œuvrer pour aider les jeunes de Bouaké dans ce domaine ».

Avant d’indiquer que « les années à venir seront prometteuses en termes d’emploi à impacts rapides » avec le lancement dans les prochains jours de grands chantiers de développement. « Tous ces projets concourent à redorer l’image de Bouaké et à créer de l’emploi pour la jeunesse ». La plateforme électronique il faut le noter est un outil mis à la disposition des jeunes par le maire de Bouaké pour lutter contre le chômage. Elle a une capacité d’accueil de plusieurs millions de données et constitue un outil statistique qui permettra de recenser les jeunes en quête d’emploi ou de recherche de financement pour leurs projets. Elle va recenser, collecter et classer dans une base de données fiable toutes les informations nécessaires concernant les jeunes en quête d’un emploi.

De son côté, Jean Pierre Gueye, président de Cap développement, dira qu’en initiant cette plateforme dédiée à l’employabilité des jeunes, le maire Djibo montre sa volonté à redonner un nouveau souffle et un nouvel espoir aux jeunes de sa cité qui ont tant souffert ces deux dernières années. « Il est temps de mettre le Cap sur le développement. Un jeune qui travaille n’a ni le temps d’aller faire des casses ni le temps de s’adonner aux agressions et à la vadrouille », a-t-il dit.

Ettien William Aldo, Conseiller municipal et parrain de la cérémonie a exprimé sa satisfaction : « des appréciations positives des résultats sont enregistrées avec l’avènement de CAP Développement» et la plateforme aura un impact dans un proche avenir. Pour lui, la plateforme électronique en ligne permet d’ancrer l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes, plutôt que de perpétuer le réflexe consistant à associer le diplôme à la fonction publique. Pour finir, il a invité les jeunes à y adhérer massivement en s’inscrivant à la maison des jeunes sis au quartier Commerce.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Source : abidjan.net