Home Société Bilan des actions pour la protection des droits des consommateurs en 2016...

Bilan des actions pour la protection des droits des consommateurs en 2016 Satisfactions et attentes des consommateurs

55
SHARE

Le président de la Fédération Nationale des Associations des Consommateurs de Côte d’Ivoire (Fac-ci), M. Doukoua Godé a fait le bilan des actions menées par le gouvernement pour protéger les droits des consommateurs qu’il juge mitigée.

Parlant des acquis, Doukoua Godé, président de la Fédération Nationale des Associations des Consommateurs, se félicite du fait que la loi portant code de la consommation qui date de 1998, ait été l’objet de projet de loi et voté l’Assemblée Nationale en 2016. Cette loi selon lui, constitue une avancée importante dans la protection des droits des consommateurs. Dans le domaine de l’électricité, Doukoua Godé affirme qu’une plate-forme composée des membres de la Compagnie Ivoirienne de l’Electricité (Cie) et des organisations des consommateurs a été mise en place afin d’amener les consommateurs à mieux appréhender le secteur. Il note cependant que des difficultés demeurent quant à la problématique endémique de la vie chère en Côte d’Ivoire.
A ce niveau, il regrette que le Conseil national de lutte contre la vie chère n’ait pu apporter une solution idoine à ce problème.

A cela, poursuit-il, s’ajoute le coût de l’électricité qui demeure encore cher en dépit des négociations menées auprès du ministère de l’énergie. Pour Doukoua Godé, l’accès à l’eau potable constitue un véritable fléau pour les consommateurs. Car, la majorité des ménages en Côte d’Ivoire n’a pas accès à cette source de vie. C’est pourquoi, le président de la Fac-ci appelle l’Office National de l’Eau Potable (Onep) à faire en sorte que la grande majorité des ivoiriens puisse avoir accès à l’eau potable. L’accès à la santé, la qualité des produits de consommation vendus sur les marchés et le coût du transport excessif avec à la clé le désordre qui entraine l’insécurité dans le secteur, demeurent toujours une préoccupation pour les consommateurs, selon Doukoua Godé. Il appelle à cet effet, l’Etat à être plus regardant en appliquant cette année les décisions prises pour qu’elles profitent aux consommateurs.

Etienne Atta

abidjan.net