Attaques répétées à la grenade: la nouvelle menace sur Abidjan

Attaques répétées à la grenade: la nouvelle menace sur Abidjan

76
SHARE

Depuis l’attaque terroriste du 13 mars 2016, les Ivoiriens ont fini par s’accoutumer à la quiétude faisant confiance aux forces de l’ordre et aux assurances des institutions en charge de la protection du territoire. Cependant depuis quelques semaines, des faits récurrents viennent réveiller les vieux démons. En effet, l’explosion de grenades en plein jours dans des lieux très fréquentés et sensibles réveillent l’inquiétitude des Abidjanais.
Dimanche 31 octobre 2016, une grenade a été découverte dans une station-service à Yopougon, en face de la pharmacie Wakouboué, à quelques mètres du commissariat du 16ème arrondissement. Même si l’engin n’a pas heureusement explosé, la zone dans laquelle il a été retrouvé est très dangereuse. Arrivés sur les lieux, des éléments de la Force de recherche et d’assaut de la police (FRAP), ont procédé au déplacement de l’engin. Ce fait qui n’a pas suscité un grand intérêt et qui s’avérait être un cas isolé va se reproduire. Toujours dans la même commune, le jeudi 22 décembre 2016, aux environs de 5h du matin, deux grenades ont été lancées dans une station Shell. Selon des témoins, cet acte est le fait d’inconnus à bord d’un véhicule. Parmi les deux grenades, seule une a explosé, faisant un blessé grave, qui s’avère être un pompiste de ladite station. Cette énième attaque a fortement perturbée la circulation à Yopougon et la deuxième grenade a été désamorcée dans la matinée du jeudi. Au moment où, selon des sources sécuritaires, des recherches sont activement entreprises pour rechercher les auteurs de ces attaques à la grenade, un autre fait vient jeter l’effroi au sein de la population de Yopougon en particulier et d’Abidjan en général. Le samedi 24 décembre, veille de la fête de Noël, des ouvriers de la zone industrielle de Yopougon s’apprêtent à recevoir leur paie quand un de leur collègue découvre une grenade. Il revient vers eux en manipulant l’objet qui explose ensuite, faisant 7 blessés. Trois incidents en moins de trois mois, et dans la même commune qui doivent éveiller la vigilance de plus d’un. Tous ces faits relèvent-ils du pur hasard ou ont-ils été planifiés ? Quelle est l’intention réelle des poseurs de grenades ? Qui sont les commanditaires de ces attaques ? Face à ces faits récurrents, il est urgent de prendre les mesures adéquates afin d’éviter que la situation ne s’empire. Ces individus qui arrivent à échapper aux mailles des fins limiers sont capables de passer à la vitesse supérieure. Peut-être que cette étape est une sorte de test pour ces personnes qui doivent avoir plus d’un tour dans leur sac. Ecoles, hôpitaux, marchés, centres commerciaux sont peut-être leurs prochaines cibles. Si les autorités sécuritaires ne laissent rien filtrer pour le moment, il est bon de se servir du passé pour mieux appréhender le présent. Aucun élément ne doit être négligé car pouvant constituer une éventuelle piste. La population doit être aussi mise à contribution afin d’alerter les services adéquats en cas de toute action suspecte. Les autorités doivent communiquer utilement sur les éléments afin de situer leurs concitoyens. Demeurer dans un mutisme absolu et feindre de maîtriser la situation sont loin d’être des signes de bravoure, pire, ils constituent des faiblesses qui cachent des carences énormes et mettent fortement le peuple en danger. Il faut réagir à temps avant que le pire n’arrive.

MYNA

abidjan.net

Commentaires

commentaires