Abidjan: L’incendie à la Société ivoirienne de raffinage n’a enregistré "aucune victime",...

Abidjan: L’incendie à la Société ivoirienne de raffinage n’a enregistré "aucune victime", selon la direction

117
SHARE

L’incendie déclaré lundi en fin de soirée à la Société ivoirienne de raffinage (SIR) n’a enregistré "aucune victime", a affirmé son directeur général, Thomas Camara, lors d’un point de presse.

"Il n’y a pas eu d’accidents, de blessés et de pertes en vie humaine, suite à l’incendie déclenché à la SIR", a déclaré M. Camara, qui a reconnu qu’ "il y a eu des impacts techniques".

Le directeur général qui n’a pas donné une estimation financière des dégâts causés par cet incendie a précisé qu’ "une opération technique d’évaluation" des pertes est en cours.

Lundi vers 17h00 GMT, "une fuite d’hydrogène dans l’unité d’hydrocraquage" (principal centre de transformation des produits pétroliers de la SIR) a provoqué un incendie, a expliqué M. Camara.

Selon lui, "l’intervention des pompiers de la SIR, aidés par ceux du Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM) et du Port autonome d’Abidjan, a permis de circonscrire le feu vers 18H30".

Thomas Camara a assuré les populations ivoiriennes et celles des pays de la sous-région Ouest-africaine desservies par la SIR, que "la raffinerie est en fonctionnement" et continuera de "satisfaire (leurs) besoins en produits pétroliers".

Poursuivant, M. Camara a dit que "l’unité d’hydrocraquage incendiée sera remise en service dans les meilleurs délais".

En 1999, un incendie similaire s’était déclaré dans un bac à essence de la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI), au sein de la SIR. Ce feu avait nécessité l’intervention des pompiers venus de la France.

ATI

abidjan.net

Commentaires

commentaires