Home Société 26ème Forum des Chefs d’Etat et de Gouvernements du Mécanisme Africain d’Evaluation...

26ème Forum des Chefs d’Etat et de Gouvernements du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) :Déclaration de S.E. M Daniel Kablan Duncan, vice-président de la république

66
SHARE

ADDIS-ABEBA, LE 28 JANVIER 2017, de 14h à 18h

• Excellence Monsieur Idriss DEBY ITNO, Président du TCHAD, Président en exercice de l’Union Africaine (UA) ;

• Excellence Monsieur Uhuru Kenyatta, Président de la République du Kenya, Président du Forum du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) ;

• Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement participant au Forum du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs ;

• Excellence Madame Nkosazana Dlamini Zuma, Présidente de la Commission de l’Union Africaine ;

• Excellence Mesdames et Messieurs les Points Focaux ;

• Mesdames et Messieurs les membres du Panel d’Eminentes Personnalités ;

• Excellence Pr. Edward Maloka, Directeur Exécutif du Secrétariat Continental du MAEP ;

• Excellences, Mesdames et Messieurs ;
C’est pour moi un insigne honneur et un grand plaisir de représenter le Président de la République de Côte d’Ivoire, S.E. M Alassane OUATTARA, devant cette auguste assemblée de Chefs d’Etat et de Gouvernement participants au 26ème Forum des Chefs d’État du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP).

Vous me permettrez donc, de saisir cette heureuse opportunité pour adresser à Vos Excellences les Chefs d’Etats et de Gouvernements, ses chaleureuses, cordiales et fraternelles salutations.

Le Président Alassane OUATTARA adresse particulièrement ses vives félicitations aux pays frères et amis de Djibouti, du Tchad, du Sénégal, du Kenya, du Soudan et de la Zambie, pour leurs efforts remarquables dans l’évaluation de la gouvernance, à travers les rapports qui nous ont été présentés.

Ces rapports montrent clairement, Excellences, que vos pays ont enregistré des avancées notables en matière de démocratie et de gouvernance politique, de gouvernance et gestion économiques, de gouvernance d’entreprise et de développement économique.
Votre frère, le Président Alassane OUATTARA, se félicite de vos leaderships respectifs, qui ont permis de présenter ces différents rapports d’évaluation.
Ceci est la traduction éloquente de votre ferme engagement pour la bonne gouvernance dans vos pays et en Afrique.

• Excellences, Mesdames et Messieurs ;

Le Président de la République de Côte d’Ivoire, S.E. M Alassane OUATTARA, tient à adresser ses sincères félicitations à S.E. M Uhuru KENYATTA, Président de la République du Kenya, Président du Forum des chefs d’Etats et de Gouvernement du MAEP, pour son leadership dynamique et son implication très active en faveur de la réussite du mécanisme sur notre continent.
Excellence Monsieur le Président, vous avez su conduire le MAEP dans cette phase de redynamisation qui lui permettra, sans aucun doute, d’aboutir à une adhésion totale de nos 54 Etats au mécanisme et à la promotion de la bonne gouvernance en Afrique.
***
Nous ne saurions oublier d’adresser nos vifs encouragements à Monsieur le Directeur Général du Secrétariat Continental du MAEP, le Professeur EDDY MALOKA, pour tout le travail de grande qualité accompli en si peu de temps à la tête de notre mécanisme. Les résultats encourageants que vous avez engrangés ces derniers mois ont cristallisé autour de vous :
- non seulement la confiance de nouveaux pays, aujourd’hui prêts à adhérer au MAEP,
- mais aussi l’intérêt de nouveaux partenaires stratégiques qui s’engagent à accompagner le processus.

Par ailleurs, l’occasion nous paraît propice pour féliciter tous les membres du Panel des éminentes personnalités du MAEP, pour leur dynamisme dans la conduite des missions d’évaluation des pays qui ont été examinés aujourd’hui.

Aux panélistes qui nous quittent à l’issue de ce Forum, nous souhaitons bon vent dans les nouveaux défis qui les attendent. Je pense, notamment, au Docteur Mustapha MEKIDECHE, à l’Honorable Joseph Tsang MANG KIN, à l’Ambassadeur Rashed ASHRAF et à Madame Fatuma NDANGIZA.

Nous souhaitons aussi la cordiale bienvenue, avec tous nos vœux de succès, aux nouveaux membres qui font leur entrée dans le panel des éminentes personnalités. Nous avons foi qu’ils continueront de porter haut le flambeau du MAEP, particulièrement dans cette phase de revitalisation.

• Excellences, Mesdames et Messieurs ;

S’agissant de la Côte d’Ivoire notre pays, et dans le contexte de la mise en œuvre du MAEP, la Commission Nationale de Gouvernance a élaboré une stratégie de communication. Ce travail a été réalisé en collaboration avec les différentes couches de la société ivoirienne, notamment les faîtières des associations, les organisations de la société civile, le secteur privé, les partis politiques, les syndicats et ONG ; en un mot, avec toutes les parties prenantes au processus.
Tout ce processus, en plus d’être inclusif, a été soutenu par une forte campagne de communication et de sensibilisation.
Cette sensibilisation va se renforcer avec le lancement de la collecte d’informations descriptives et statistiques que mèneront les Instituts techniques de recherche. Cela nous permettra d’amorcer la phase d’autoévaluation de notre gouvernance.
Enfin, et conformément aux engagements pris par le Président de la République de Côte d’Ivoire devant ses pairs, le 29 Janvier 2015, les moyens financiers appropriés seront dégagés pour permettre une mise en œuvre réussie du processus en Côte d’Ivoire.

• Excellences, Mesdames et Messieurs ;

Vous me permettrez de clore mon propos, en renouvelant les vives félicitations du Président Alassane OUATTARA aux pays frères de Djibouti, du Tchad, du Sénégal, du Kenya, du Soudan et de la Zambie.

Il encourage les pays membres du MAEP à poursuivre leurs efforts pour le financement de notre mécanisme commun.

Enfin, le Président OUATTARA, se félicitant de ce que 35 pays africains aient déjà adhéré au MAEP.
Il exhorte les autres Etats membres de l’UA à franchir le pas décisif de l’adhésion à cet important instrument de promotion de la Bonne Gouvernance et du développement économique et social de nos Etats.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Source : abidjan.net

abidjan.net