Home Société 1er rendez-vous de « l’Ecole » du Gepci, hier: Les rédacteurs en chef et...

1er rendez-vous de « l’Ecole » du Gepci, hier: Les rédacteurs en chef et secrétaires de rédactions retournent à l’école

36
SHARE

Le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci), dans son programme d’activité 2017, accorde une place de choix à la formation des hommes de médias. Hier, jeudi 23 février 2017, cette organisation des responsables de journaux édités en Côte d’Ivoire a donné le ton à une de ses initiatives dénommée, "L’école du Gepci". A l’Institut des sciences et techniques de la communication (Istc) sis à Cocody, plus de 50 rédacteurs en chef, secrétaires et secrétaires adjoints des rédactions ont été formés par M Zio Moussa, journaliste, ancien rédacteur en chef de Fraternité Matin, ancien président de l’Observatoire de la liberté de la presse de l’éthique et de la déontologie (Olped), enseignant et formateur.

Conformément au thème : « Exigences des fonctions de secrétaires de rédaction et rédacteurs en chef dans un journal », le maître a décortiqué les outils de commandement qui passent par la loi sur la presse, No 2004-643 du 14 Décembre 2004, la culture d’entreprise avec les règlements intérieurs, l’organigramme et les chaînes de commandement, le code d’honneur et les autres chartes internes. Il a ensuite défini et expliqué le contenu des différentes fonctions : directeur de rédaction, rédacteur en chef, secrétaire général de rédaction, chefs de services et rédacteurs. Chacun des participants, selon sa qualité dans une rédaction ; a été situé sur ses tâches. Le maître a livré, au passage, quelques connaissances sur comment faire les légendes des photos, la ponctuation dans les articles, le semainier à l’endroit du correspondant de presse, la tenue de la conférence de rédaction etc. De nombreuses questions des participants ont reçu des réponses adéquates. Et le maitre de confier à la fin de la formation : « Que le Gepci ne désespère pas. L’initiative de cette école montre la volonté de faire changer les choses. Nous devons nous former pour nos entreprises et pour nous-mêmes. Merci au Gepci ». L’ouverture de la formation a été marquée par le mot du président du Gepci, M Patrice Yao, et du parrain, le Maire de Cocody, N’goan Aka Mathias.

Diarrassouba Sory

Source : abidjan.net

abidjan.net