Home Politique Les chefs traditionnels du grand Centre fustigent la course « effrénée et...

Les chefs traditionnels du grand Centre fustigent la course « effrénée et prématurée » pour le pouvoir

221
SHARE

Yamoussoukro, Les chef traditionnels Baoulé du grand Centre ont dénoncé samedi à l’occasion d’un meeting de soutien aux présidents Ouattara et Bédié Yamoussoukro, la course « effrénée et prématurée » pour le pouvoir en Côte d’Ivoire, invitant chaque Ivoirien à une trêve politique pour consolider la paix et la cohésion sociale.

Nanan Assi Etien chef de canton de Tiassalé, porteur du message de sa Majesté Nanan NGa Tanoh Monique, la reine des Baoulés, a indiqué que pour l’heure, le poste du président Alassane Ouattara que les Ivoiriens ont voté massivement en 2015, n’est pas en jeu vu que son mandat prend fin en 2020.

« D’ici là, nous devons travailler autour du président Ouattara dans l’union et la fraternité pour le développement de notre pays », a exhorté Nanan Assi Etien. Il a fait savoir que la politique politicienne, si elle nourrit ses auteurs, ne nourrit pas le peuple, soulignant que seule la réalisation des promesses électorales en faveur desquelles le peuple s’est prononcé fera son bonheur.

« Nous voulons dire avec gravité ceci: la Côte d’Ivoire est un pays de paix et de fraternité, (…) celui qui voudra détourner ce pays de cette trajectoire rencontrera le malheur en route, car le peuple ivoirien lui dira non », a prévenu l’autorité traditionnelle. Aussi, a-t-elle invité la classe politique ivoirienne à la retenue de sorte que le jeu démocratique ne soit pas un prétexte à l’affrontement perpétuel et systématique.

Nanan Essi Etien a fait savoir que les moments crises et les récentes mutineries avec une fois encore, la ville de Bouaké au cœur des « tristes événements », ont été des périodes d’angoisse et de hantise pour les braves et paisibles populations. « Bouaké veut être et demeurer la capitale de la paix et non de la violence ou de la guerre. De grâce, laissez Bouaké en paix, Bouaké veut la paix car nos populations sont un peuple de paix », a-t-il affirmé.

Le porte-parole des chefs traditionnels du grand Centre, conduit par sa Majesté la reine des Baoulés, NGa Tanoh Monique, a félicité l’ensemble des élus et cadres du grand Centre avec à leur tête le ministre d’État Jeannot Ahoussou Kouadio pour la justesse et la noblesse de leur mobilisation autour de la paix et pour l’initiative qui fédèrent des énergies au-delà du grand Centre.

Le chef de canton de Tiassalé a invité tous les leaders politiques et religieux ainsi que les chefs traditionnels à œuvrer ensemble pour une prise en main de la société ivoirienne, débarrassée de la haine et de la violence. En élevant dans la conscience de la jeunesse et des enfants, les fondements de paix, du dialogue et de la tolérance, en détruisant définitivement les socles de la violence que leur imposent la rue et les contre-modèles fabriqués par une société du gain facile et des échelles courtes.

(AIP)
nam/cmas

Source : abidjan.net