Législatives en Côte d’Ivoire : de nouvelles élections dans deux circonscriptions

Législatives en Côte d’Ivoire : de nouvelles élections dans deux circonscriptions

60
SHARE

Invalidées dimanche par le Conseil constitutionnel à Kouibly (Ouest) et Divo (Centre-Ouest), les élections législatives devront prochainement y être de nouveau organisées.

La Commission électorale indépendante (CEI) « proposera une date au gouvernement ivoirien pour la réorganisation des élections invalidées par le Conseil constitutionnel, à Kouibly (Ouest) et Divo (Centre-Ouest) », a indiqué dimanche 1er janvier son président Youssouf Bakayoko, dans un communiqué dimanche.

Un peu plus tôt, le Conseil constitutionnel avait invalidé l’élection de Innocent Youté (indépendant) et de Famoussa Coulibaly (Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire, UDPCI), à Kouibly et Divo.

L’UDPCI s’est récemment retirée de la coalition au pouvoir, le RHDP, à la suite d’un désaccord sur le choix des investitures pour les législatives. Son président, Mabri Toïkeuse a été débarqué de son poste de ministre des Affaires étrangères.

Incompréhension et colère

Cette décision de la CEI a fait suite à des requêtes déposées après la publication des résultats du scrutin du 18 décembre. Elle a provoqué l’incompréhension des concernés et la colère de leurs militants. Des émeutes ont eu lieu à Divo, des biens du maire PDCI de cette commune du Centre-Ouest auraient été visés.

« Je ne connais pas les raisons de l’annulation de mon élection à Kuibly, rien ne m’a été dit ; quelles sont les causes, quelles sont les motivations. Je n’ai reçu aucune notification me signifiant que mon élection avait été invalidée. J’ai donc appris comme les Ivoiriens », a déclaré de son côté Innocent Youté.

La nouvelle Assemblée nationale issue des élections du 18 décembre entrera en fonction le 6 janvier avec l’élection de son nouveau président.

Par Vincent Duhem


Africatime CI

Commentaires

commentaires