Législatives 2016/Contentieux: La CNDHCI appelle les populations au calme

Législatives 2016/Contentieux: La CNDHCI appelle les populations au calme

31
SHARE

"Les élections législatives seront reprises dans les circonscriptions électorales de Divo commune et de Kouibly. Cette décision du Conseil constitutionnel a entraîné des troubles du côté de Divo. Où le candidat déclaré vainqueur, Dr Famoussa Coulibaly a appelé ces partisans au calme. À Kouibly le candidat déclaré élu, Innocent Youté, à depuis Abidjan, appelé ses partisans à emboité le pas aux populations de Divo suite à la décision d'annulation par le Conseil constitutionnel des résultats des législatives du 18 décembre 2016 dans cette localité.
Invitant à son tour "l'ensemble des populations au calme, à la retenue", la présdente Commission nationale des droits de l'homme en Côte d'Ivoire (CNDHCI) a également appelé le gouvernement à "prévenir les atteintes aux droits de l’homme et préserver les biens des populations." Ci-dessous le communiqué de la CNDHCI.

Communiqué
"Les premières élections législatives de la Troisième République se sont tenues le 18 décembre 2016 sur toute l’étendue du territoire national. Ces élections ont vu la participation de candidats issus de la plupart des partis politiques les plus en vue de l’échiquier politique et une forte proportion de candidats indépendants.
Ce scrutin s’est déroulé dans un climat apaisé, en dépit de quelques atteintes aux droits de l’Homme que la CNDHCI n’a pas manqué de relever dans son dernier communiqué.
Le 1er janvier 2017, le Conseil Constitutionnel a rendu dans le cadre du contentieux de l’élection législative, une décision invalidant les élections dans deux circonscriptions électorales (Divo commune et Kouibly). A la suite de cette décision, de violentes manifestations de nature à porter atteinte aux droits de l’Homme ont été constatées dans la commune de Divo.
La Commission Nationale des Droits de l’Homme rappelle aux populations ivoiriennes que la saisine du Conseil Constitutionnel est un droit reconnu par le Code électoral à tout candidat à l’élection législative de contester les résultats proclamés par la Commission Electorale Indépendante dans sa circonscription.
La CNDHCI précise par ailleurs que le Conseil Constitutionnel est la seule institution habilitée à évaluer la régularité d’une élection dans une circonscription électorale donnée et à en ordonner la reprise

abidjan.net

Commentaires

commentaires