Législatives 2016 / Ce qu’a dit Ouattara aux ministres élus et aux...

Législatives 2016 / Ce qu’a dit Ouattara aux ministres élus et aux non-élus

89
SHARE

Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 21 décembre 2016 au palais de la présidence à Abidjan-Plateau, en présence du Président Alassane Ouattara. Bruno Nabagné Koné, ministre de l’Economie numérique et de la Poste, porte-parole du gouvernement a révélé, au terme de ce Conseil des ministres, ce que le Président de la République a dit à ses 20 collaborateurs du gouvernement qui ont fait acte de candidature pour les législatives 2016, parmi lesquels 17 ont été élus et 3 battus : «Le Président de la République a naturellement félicité tous les ministres qui ont été élus, il a dit sa satisfaction par rapport au taux important de ministres élus, puisque sur 20 candidats, nous avons 17 élus. Il a dit ses encouragements aux ministres qui n’ont pas été élus, mais qui n’ont pas forcément démérité. En ce qui concerne le remaniement, c’est une prérogative du chef de l’Etat. Il décide quand il veut. C’est à lui et à lui seul que cette question peut être posée. Quand on va à une élection, on sait qu’on va la gagner ou la perdre. Les ministres qui ont voulu être candidats l’ont été sans pression. Chacun est parti librement, mais notre régime n’impose pas d’être élu pour être membre du gouvernement. Il appartient au chef de l’Etat et à lui seul de voir éventuellement avec le Premier ministre, les conséquences qui peuvent être tirées de ces élections». Le ministre Bruno Koné a rappelé les chiffres du scrutin législatif du dimanche 18 décembre dernier proclamés par la Commission électorale indépendante, à savoir 167 députés du Rhdp, 75 indépendants, 6 issus de l’Udpci, 3 du Fpi et 3 de l’Upci, avec un taux de participation de 34, 10%. L’élection législative sera reprise dans la circonscription n° 034 (Bedy-Goazon, Kaadé et Nizahon, communes et sous-préfectures, Guiglo sous-préfecture), où deux candidats sont à égalité. Bruno Koné a annoncé l’ouverture des contentieux et le Conseil constitutionnel a cinq jours pour rendre son verdict.

«Ce n’est pas au Conseil des ministres de faire une appréciation», selon Bruno Koné
Les vidéos publiées sur les réseaux sociaux dans laquelle la ministre de la Communication, Mme Affoussiata Bamba-Lamine, candidate à Cocody jubilait avant la proclamation officielle des résultats provisoires du scrutin du 18 décembre a fait l’objet d’une question au terme du Conseil des ministres d’hier. Bruno Koné n’a pas voulu commenter l’attitude de sa collègue, par ailleurs porte-parole adjointe du gouvernement : «Ce n’est pas au Conseil des ministres de faire une appréciation. Il y a des organes qui sont chargées de cela, en l’occurrence la CEI».
5. 000 instituteurs adjoints et 638 agents de santé à recruter en 2017
Le porte-parole a également annoncé le lancement en 2017 du concours direct d’entrée dans les Centres d’animation et de formation pédagogique (Cafop) pour le recrutement de 5. 000 instituteurs adjoints titulaires du Bepc, de même que celui d’entrée à l’Institut national de formation des agents de santé (Infas) pour le recrutement de 638 personnels de santé en vue de combler les postes à pourvoir, par une session complémentaire.

Olivier Dion

abidjan.net

Commentaires

commentaires