Le ministre Jean Louis Billon, "fier" d’avoir servi son pays avec honneur

Le ministre Jean Louis Billon, "fier" d’avoir servi son pays avec honneur

118
SHARE

Abidjan - L'ancien ministre du Commerce Jean Louis Billon, a indiqué mercredi qu’il est "fier d’avoir servi son pays avec honneur".

"Grâce à la confiance du Président Alassane Ouattara et du Premier ministre Daniel Kablan Duncan, j’ai eu l’honneur d’être ministre du Gouvernement de Côte d’Ivoire depuis novembre 2012. Ce fut pour moi un privilège de servir mon pays et les Ivoiriens", a affirmé Jean Louis Billon, dans une déclaration rendue publique à l’occasion de son départ du gouvernement.

Pour lui, "c’est une fierté" d’avoir contribué à l’émergence du nouveau consommateur ivoirien, à travers de la valorisation des associations qui les représentent.

"En croissance continue, les échanges commerciaux de la Côte d’Ivoire se sont élevés à 13.592 milliards de FFCA en 2015, avec une balance excédentaire qui est passée de 507 milliards FCFA en 2013 à 1.256 milliards FCFA en 2016, soit une augmentation de 148%", s’est il réjoui, rappelant que la création du guichet unique du commerce extérieur (GUCE) est appelée à renforcer et à accentuer cette compétitivité et l’attractivité de l’économie ivoirienne en simplifiant les démarches d’entrée ou de sortie des marchandises.

Ces résultats sont le fruit d’une multitude d’actions engagées, selon lui. Jean Louis Billon s’est aussi félicité d’avoir contribué à l’atteinte de ces résultats au profit du service des artisans et des PME en général.

"Le ministère du Commerce, par ailleurs, a été classé premier ex-æquo avec le ministère des Pétroles à l’occasion de l’audit réalisé par l’Autorité nationale de régulation des marchés publics, de fin 2012 à fin 2014", a-t-il rappelé, au titre des performances qui ont reposé sur sa volonté d’appliquer strictement les procédures de l’Administration combinées au management du "privé" axé sur les résultats.

Jean Louis Billon dit être convaincu que le nouveau gouvernement saura amplifier encore les résultats obtenus, car beaucoup reste à faire pour que chacun et chacune profitent des effets de la croissance (…) "J’y prendrai toute ma part, de plus en plus", a-t-il promis.

tg/akn/kp

abidjan.net

Commentaires

commentaires