Home Politique Côte d’Ivoire: Pour le PDCI, il n’y a aucun salut en dehors...

Côte d’Ivoire: Pour le PDCI, il n’y a aucun salut en dehors de la Paix et du Dialogue

16
SHARE

Guikahué à Yakro (Ph)-

– Lundi 12 Juin 2017 – Le PDCI-RDA a organisé le week-end dernier un meeting de soutien au chef de l’Etat et à son gouvernement à Yamoussoukro (centre).

Evoquant les remous sociaux en ce moment dans le pays avec les mutineries, grèves et autres, Maurice Kakou Guikahué secrétaire exécutif du parti a indiqué que la Côte d’Ivoire n’aurait aucun salut en dehors de la paix et du dialogue.

« Depuis le début de l’année 2017, alors que nous avions amorcé une phase encourageante de redressement de notre Pays, sous la houlette de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République, notre pays connaît des remous sociaux et sécuritaires avec une recrudescence de la violence qui tend à prendre le pas sur le dialogue. L’autorité est défiée, d’honnêtes citoyens sont agressés verbalement avec parfois des accusations gratuites et fallacieuses, des insinuations de mauvais goût; les incompréhensions d’antan se re profilent à l’horizon », a indiqué l’ex ministre avant d’ajouter. « La côte d’Ivoire est une nation écoutée, qui a toujours eu une place de choix dans le concert des Nations, en témoigne notre récente réadmission au Conseil de Sécurité des Nations Unies, en qualité de membre non permanent. Notre Pays qui s’honore de ce troisième mandat de membre du Conseil de Sécurité qu’il va entamer en janvier prochain et pour lequel nous disons notre admiration au Président Alassane OUATTARA, Président de la République. Un tel Pays doit être protégé comme la prunelle de nos yeux car il n’y a aucun salut en dehors de la Paix et du Dialogue. »

Maurice Kakou Guikahué à réitérer l’appel de son parti à la paix en demandant à tous de tourner définitivement le dos à la violence quelles que soient les raisons qui peuvent les motiver et d’être toujours dans le camp des artisans de Paix.

« Car comme nous l’a enseigné le Père Fondateur de notre Parti, il est plus facile de détruire que de construire. Le Dialogue est l’arme des Forts », a –t-il conclu.

Donatien Kautcha, Abidjan


Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)


Source : Koaci