Côte d’Ivoire: Pour le parti de Gbagbo, Ouattara est «inapte» à gouverner...

Côte d’Ivoire: Pour le parti de Gbagbo, Ouattara est «inapte» à gouverner le pays

154
SHARE

Les Gbagbo ou rien (Ph)-

© koaci.com – Lundi 30 Janvier 2017 - La mutinerie des soldats et la grève des fonctionnaires ont été les principaux sujets à l’ordre du jour d’un comité central des membres du parti de Laurent Gbagbo, samedi à Abidjan, comme le  le rapporte le communiqué final dont copie a été transmis ce lundi à KOACI.COM.

On y relève qu'à l’issue du conclave, Aboudrahamane Sangaré et ses camarades ont observé qu'Alassane Ouattara était responsable des deux évènements qui ont récemment secoué le pays.

Selon ces derniers, le chef de l’Etat aurait honoré des « contrats financiers » passés en « privé » bien avant son avènement au pouvoir et ce, sur les « fonds publics ».

Poursuivant, ils ont indiqué que ce dernier transposerait « le venin de la division », qui serait déjà créée dans toute la société ivoirienne, sur l’armée qui est logiquement par principe une et indivisible.

« Ne considère les actes de la gouvernance du Président Laurent Gbagbo que pour en tirer profit pour lui-même et pour son régime ; N’a comme programme de gestion de l’Etat que des mesures d’appauvrissement des populations ivoiriennes ; Souffre d’un déficit avéré du sens de l’Etat et de sa continuité ; Est visiblement inapte à gouverner la Côte d’Ivoire », ont fait observer les « Gbagbo ou rien »..

Le parti de Laurent Gbagbo réaffirme sa totale réprobation de la violence et des armes comme moyens de revendications sociales et politiques, avant de féliciter les Fonctionnaires et Agents de l’Etat de Côte d’Ivoire pour leur détermination à défendre leurs acquis sociaux et de les assurer leur soutien total, sans oublier les paysans en difficultés dans les filières cacao et hévéas, ainsi que tout le peuple ivoirien en lutte pour ses intérêts vitaux et un mieux-être.

« Le comité central donne mandat au Secrétariat Général d’enclencher une large campagne de sensibilisation du peuple ivoirien, à travers des conférences de presse, conférences publiques et meetings, sur tous ces sujets qui agitent le front social ; Condamne et rejette l’utilisation frauduleuse des fonds publics pour financer un contrat privé passé dans le cadre d’une activité criminelle ; S’insurge contre la désignation quasi obsessionnelle du FPI comme bouc-émissaire, par Alassane Ouattara dans son inaptitude à gouverner ; Demande à l’ensemble des militants, sympathisants et démocrates de tous les bords de rester constamment mobilisés, déterminés et prêts pour la lutte pour une Côte d’Ivoire libre, démocratique et souveraine », a conclu le comité central.

Donatien Kautcha, Abidjan




Source : Koaci

Koaci

Commentaires

commentaires