Home Politique Côte d’Ivoire: Mindaoudou avant son départ, «Les trois leçons que j’ai apprises...

Côte d’Ivoire: Mindaoudou avant son départ, «Les trois leçons que j’ai apprises de ma mission»

8
SHARE

Mindaoudou et Gon jeudi soir (Ph )-

– Vendredi 30 Juin 2017 – L’opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) quitte définitivement le pays ce vendredi suite à la fin de sa mission.

Un hommage a été rendu dans la soirée du jeudi à Abidjan-Cocody à la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d'Ivoire, Mme Aïchatou MINDAOUDOU, par les femmes ministres avec à leur tête Madame Kandia Camara, épouses des ministres et présidents des institutions en présence du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, comme constaté sur place par .

La ministre de l’éducation nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, a dans son allocution indiqué que la patronne de l’ONUCI a réussi à apporter sa touche personnelle au retour de la paix en Côte d’Ivoire.

Salimata Porquet la présidente du comité d’organisation, a pour sa part souligné que cette cérémonie était d’une importante indéniable, avant de remercier la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour son engagement pour la sortie de crise.
« Le peuple vous exprime toute sa gratitude pour le travail abattu. Nous n’oublierons jamais votre sollicitude », a déclaré « Tante Sali ».

Quant à Aïchatou MINDAOUDOU dans son discours de remerciement, elle a relevé trois faits majeurs qui ont marqué son passage à la tête de la mission onusienne en Côte d’Ivoire.
Selon elle, le conseil de sécurité, les partenaires internationaux, le gouvernement et son peuple ont été d’un apport important pour réussir cette mission.

« Les leçons que j’ai apprises à la tête de l’Onuci : Le comportement du Conseil de sécurité (…). Une mission de paix peut connaitre la réussite si, il y a une forte coalition des partenaires internationaux qui regardent dans la même direction. La plus importante de ces leçons, une mission peut atteindre ses objectifs quand le gouvernement est responsable pour sauver sa population. La mission a constamment bâti son action sur l’engagement des autorités et du peuple ivoirien », a fait observer la Nigérienne.

La désormais ex patronne de l’Onuci a aussi indiqué que ce qui restait à faire maintenant était de consolider les acquis, car selon elle, la réconciliation est un processus.

« Vous nous pouvez pas faire de la réconciliation une opération arithmétique. Tous n’est pas réglé, mais le moment est venu de remettre aux ivoiriens la responsabilité de leur destin. D’énormes choses ont été faites. La Côte d’Ivoire n’a pas besoin aujourd’hui d’une mission de paix, mais prête à apporter sa contribution à la résolution des conflits en Afrique. Il faut prévenir le retour des vieux démons », a-t-elle préconisé.

Pour rappel, c’est conformément à la Résolution 2284 du Conseil sécurité des Nations Unies qui l’avait établie, le 4 avril 2004, par sa Résolution 1528 (2004), que la mission de l’ONUCI prend fin dans le pays, le vendredi 30 juin 2017.

Donatien Kautcha, Abidjan




Source : Koaci