Home Politique Côte d’Ivoire: Législatives en France, guerre entre deux candidats «En Marche» pour...

Côte d’Ivoire: Législatives en France, guerre entre deux candidats «En Marche» pour la 9ème circonscription

63
SHARE

Leila Aichi le 30 juin dernier à Abidjan et M’Jid El Guerrab vendredi à Abidjan (ph )

– Samedi 10 Juin 2017 - En attendant la tenue du deuxième tour des élections législatives françaises prévues le 18 juin prochain, l'un des deux candidats de la « République en marche » vainqueur du premier tour dans la 9ème circonscription des Français établis hors de la France en tournée à Abidjan était dans la soirée de ce vendredi face à la presse.

M’Jid El Guerrab a au cours de cette rencontre donné les grandes lignes de son programme et a dénoncé l’attitude de son adversaire au deuxième tour, Leila Aichi, candidate du Modem.

Selon lui, elle a utilisé l’image du Président Emmanuel Macron pour se faire élire le 4 juin dernier lors du premier tour du scrutin alors qu’elle est la candidate du Modem de François Bayrou.

Contactée, l'équipe de celle qui est arrivée en tête du premier tour avec 20,28%, conteste fermement les propos de son adversaire arrivé quant à lui deuxième avec 18, 99%.

Selon Frédéric Dorce, suppléant de Leila Aichi, joint par téléphone, il n'y pas pas lieu de polémiquer. La candidate qui était quant à elle à Abidjan le 30 mai dernier, est bel est bien investie par le courant du président nouvellement élu en France.

« Nous constatons étrangement depuis quelques jours, une campagne menée contre Leila Achi au sujet des investitures en marche alors que le sujet est clos depuis le 11 mai lorsqu'elle a reçu la double investiture du Modem et de la République en Marche et ni le Modem, ni En Marche ne sont officiellement revenus sur cette position» nous explique Frederic Dorce.

Par ailleurs né en 1983, le jeune candidat de la «République en marche » a rappelé à la presse que c’est en 2015 qu’il s’est véritablement lancé dans la politique suite aux attentats que son pays la France a connu.

Il a indiqué qu’il s’est engagé dans la politique, parce qu’il veut défendre les valeurs de la France qu’il aime que des jeunes prennent des armes pour tirent et qui veulent l’assassiner.

M’Jib El Guerrab soutient qu’à travers les élections législatives, il veut « transformer l’essaie », puisqu’il a la confiance du Président Emmanuel Macron.

S’il est élu le 18 juin comme il le souhaite, le candidat de la « République en marche » se propose de reformer l’école et l’éducation dans la 9ème circonscription, parce que selon ses explications, l’école française est à bout de souffle en Afrique et est décriée de plus en plus.

Il annonce la mise en place d’un nouveau partenariat stratégique avec l’Afrique en vue de reconquérir, les marchés perdus par la France au profit des Chinois et des Américains.

M’Jib El Guerrab veut cultiver aussi, un partenariat d’égal à égal avec l’Afrique, puisque la Françafrique est finie.

Dans son programme, le jeune candidat aux élections législatives privilégié également la sécurité et veut encourager l’entrepreneuriat.

Il s’engage à adapter le système de sécurité pour les ressortissants français vivant en Afrique et d’accompagner les entrepreneurs dans leurs projets à l’international avec la création d’un guichet unique.

Les pays de la 9ème circonscription sont, l’Algérie, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, la Libye, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, la Tunisie et enfin la Sierra Léone.

Wassimagnon, Abidjan


Source : Koaci