Home Politique Côte d’Ivoire: Eaux forêts, les deux difficultés majeures de la SODEFOR, selon...

Côte d’Ivoire: Eaux forêts, les deux difficultés majeures de la SODEFOR, selon son DG

71
SHARE

Le Col Mamadou Sangaré (Ph)-



© koaci.com –Vendredi 24 Février 2017 –Depuis la fin crise post-electorale de 2011, la Société de Développement des Forêts (Sodefor) est minée par deux difficultés majeures, a rappelé jeudi son Directeur Général, lors de la première visite du nouveau ministre des eaux et forêts, le General Issa Coulibaly au sein de la structure, sis à Cocody, comme constaté sur place par KOACI.COM.

« En premier lieu, l’envahissement des forêts par les populations paysannes, aggravée par les flux migratoires incontrôlés. Plusieurs parties prenantes sont engagées dans le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur ses forêts », a indiqué le Colonel Mamadou Sangaré, avant de saluer l’accompagnement des forces armées, qui sont régulièrement mise à contribution, face à de véritables bandes armées, dont la présence représente une menace en termes de sécurité du territoire. 

« Deuxièmement ,l’insuffisance de ressources financières pour assurer le relèvement du niveau des activités .E, effet ,le retrait des financements des bailleurs de fonds et le pillage des ressources ligneuses du fait de la longue crise, ont bouleversé toutes les prévisions initiales »,a-t-il ajouté .

Poursuivant le premier responsable de la société d’Etat, a souligné que le contexte actuel exigerait de disposer de fonds suffisants.

C’est pour pourquoi sa structure a élaboré un plan stratégique de Développement pour la période 2016-2020, ensuite s’est engagée dans le processus REDD+ et son programme d’investissement forestier. Enfin, en plus de ces potentiels financements internationaux, elle a capté un contrat de performance qui est en cours de négociation avec l’Etat.

« Nous fondons beaucoup d’espoir dans le retour définitif à la stabilité de notre pays pour une reprise des financements dédiés à la gestion durable des forêts classées », a-t-il fait remarquer, avant de revenir à citation de Felix Houphouët Boigny. 

« Si une génération a disposé de la forêt ivoirienne pour assurer l’essor économique et social du pays, celle qui lui succède doit désormais s’attacher à la reconstituer, tant pour sauvegarder notre environnement naturel que préserver notre bien-être. Un tel défi est à la mesure de la Côte d’Ivoire », et de conclure. « Tel est le défi que nous sommes déterminés à relever », a promis le Colonel Mamadou Sangaré à sa hiérarchie.

Pour rappel, la Sodefor a été créée le 15 septembre 1966. Elle est placée sous la tutelle du Ministère des Eaux et Forêts et du Ministère auprès du premier ministre chargé du budget et du portefeuille de l’Etat. Ayant pour mission qui a pour mission principale la protection, l’aménagement et le reboisement des forêts classées de la Côte d’Ivoire, elle est gère dans ce cadre 234 forêts classées d’une superficie de 4,2 millions hectares soit 13% du territoire, et compte 954 agents dont 509 agents techniques soit 55% de l’effectif.

Donatien Kautcha, Abidjan


Source : Koaci

Koaci