Côte d’Ivoire: Agrobusiness, depuis son exil, le DG de Monhevea balance des...

Côte d’Ivoire: Agrobusiness, depuis son exil, le DG de Monhevea balance des ministres et le commissaire de la police économique

608
SHARE

Christophe Yapi

©Koaci.com- Dimanche 29 Janvier 2017- Alors que, selon nos informations, ses sociétés pourraient être liquidées judiciairement à l’issue de l’enquête en cours, le DG d’Agronomix qui a pris la fuite pour éviter d’être arrêté par la police a décidé de parler car il « en a marre » car, selon lui, il aurait « rendu service » a beaucoup de gens dont des ministres et le commissaire de la police économique.

Alors que dans un cadre normal au regard d’une procédure en cours, la communication aurait été assurée par des avocats, à travers une vidéo postée samedi sur internet (voir la vidéo en lien vidéo en bas de l'article, ndlr) dans laquelle il s’érige en victime allant même jusqu’à évoquer à plusieurs reprises d’éventuelles ambitions politiques pour 2020, Christophe Yapi tente de se défendre en déballant une série d’éléments à décharge contre lui.

« MH (Monhevea, ndlr) est dans l’agriculture, MH dans le BTP, MH est encore dans beaucoup de chose est dans le négoce, aujourd’hui j’ai peur de citer, aujourd’hui j’ai peur de donner des pistes pour ne pas comme on dit à Abidjan, demain, nos amis de la police économique aille tomber sur ces pistes-là, aujourd’hui ils sont entrain de saisir tous les comptes qu’ils voient » a expliqué celui dont le frère Marcel, fiscaliste, a été arrêté après des mouvements de fonds sur les comptes de son groupe Agronomix.

« On me reproche d’avoir permis au petit cireur de chaussure de pouvoir espérer, de pouvoir gagner de l’argent, autant qu’aux ministres de la République de pouvoir espérer de pouvoir gagner de l’argent, autant qu’aux soldats de pouvoir espérer de gagner de l’argent, autant qu’aux général (généraux, ndlr) de pouvoir espérer de gagner de l’argent, tous ces corps de métier ont profité de MH » dévoile celui qu’Abidjan suspecte d’escroquerie à grande échelle basée sur l’abus de confiance.

Christophe Yapi affirme également avoir «piégé» le commissaire Diomandé de la police économique et menace de publier sur internet des enregistrements compromettant de ce dernier pourtant estimé comme son « ami » qu’il, à l’en croire, aidait financièrement. « La dernière fois qu’il m’a demandé de l’argent c’était pour mettre sur son compte pour que son fils aille aux Etats-Uni s et j’ai refusé car je sentais anguille sous roche ».

Avant d’être situé sur les identités des ministres évoqués et surtout, le montant de leurs transactions, le DG de MH qui pourrait s’être exprimé depuis la France, exige la libération de son frère avant de « s’assoir pour discuter » et demande à ses clients de « garder espoir » car il « est sûr que la situation va se résoudre ».

Seul un nom d'un ministre à l'évidence aurait pu être dévoilé s'il n'avait pas été soigneusement coupé au montage, Yapi indiquera juste que ce dernier a des enfants en bas ages et des «ambitions pour demain».

A suivre…

Amy Touré, Abidjan

Joindre la rédaction centrale de KOACI.COM et le service commercial au +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com

Source : Koaci

Koaci

Commentaires

commentaires