Côte d’Ivoire : rencontre entre Ouattara et Bédié avant le remaniement et...

Côte d’Ivoire : rencontre entre Ouattara et Bédié avant le remaniement et la nomination du vice-président

63
SHARE

Signe que la nomination du vice-président et le remaniement du gouvernement ivoirien approchent à grands pas, Alassane Ouattara a rendu visite jeudi à Henri Konan Bédié, ancien président et chef de file du PDCI, qu'il a pris l'habitude de consulter avant chaque étape cruciale de la vie politique ivoirienne.

Le président ivoirien est donc arrivé en hélicoptère ce jeudi 5 janvier en fin de matinée à Daoukro, fief du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), parti membre de la coalition au pouvoir. La rencontre, qualifiée de « visite de courtoisie », a eu lieu pendant un peu plus d’une heure dans la résidence de l’ancien président ivoirien.

Au cœur des discussions : la composition du prochain gouvernement après la nomination du vice-président, un poste spécialement créé par la nouvelle Constitution. Une nouvelle équipe gouvernementale dans laquelle le PDCI entend bien peser et être ainsi récompensé de son soutien indéfectible envers Alassane Ouattara, aux dépens d’une fronde grandissante en interne.

L’ « actualité politique » abordée

Peu d’éléments ont filtré de leurs échanges. Selon des membres du PDCI, les deux hommes se sont échangé leurs vœux de bonne année, avant d’ « aborder l’actualité politique et la mise en place des Institutions de la troisième République », précisant que les discussions se poursuivraient.

Alassane Ouattara était accompagné d’Amadou Gon Coulibaly, actuel secrétaire général de la présidence et pressenti pour devenir Premier ministre à la place de Daniel Kablan Duncan, qui tiendrait quant à lui la corde pour le poste de vice-président.

La nomination du vice-président et la probable démission du gouvernement sont en effet attendues dans les heures ou jours à venir, et pourraient survenir avant la session inaugurale de la nouvelle Assemblée nationale, prévue lundi 9 janvier. Selon l’article 84 de la nouvelle Constitution, les membres du gouvernement ne pourront en effet plus siéger au Parlement « pendant la durée de leurs fonctions ».

Par Claire Rainfroy


Africatime CI

Commentaires

commentaires