Côte d’Ivoire : la commission électorale interpelle l’exécutif sur l’organisation du futur...

Côte d’Ivoire : la commission électorale interpelle l’exécutif sur l’organisation du futur Sénat

180
SHARE

Lors de ses vœux pour la nouvelle année, Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante (CEI) ivoirienne, a interpellé mercredi l'exécutif au sujet de l'organisation du Sénat, une institution créée par la nouvelle Constitution et dont les contours restent flous.

« La mise en place de la future deuxième chambre de notre Parlement nous interpelle. Nous attendons les textes relatifs à sa création et au mode de désignation de ses membres », a affirmé mercredi 18 janvier Youssouf Bakayoko, à la tête de la CEI depuis février 2010.

« En tant que scrutin inédit, nous devons nous tenir prêts pour nous imprégner très rapidement des textes relatifs, les cerner et nous préparer à leur application éventuelle », a également rajouté l’ancien ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo, dont la reconduction à la tête de la CEI en septembre 2014 avait provoqué la colère de l’opposition et suscité des remous au sein du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire), dont Youssouf Bakayoko est issu.

Ouverture de la session sénatoriale en avril

Depuis la promulgation de la nouvelle Constitution début novembre 2016, peu d’informations ont été divulguées sur la mise en place de cette nouvelle chambre, dont deux tiers des sénateurs seront « élus au suffrage universel indirect » et l’autre tiers « désigné par le président de la République ».

En attendant une loi organique devant préciser le nombre de sénateurs et la désignation du président de la chambre, l’article 94 de la Constitution donne des indications sur le calendrier de son entrée en fonction. « L’ouverture de la session du Sénat a lieu sept jours ouvrables après celle de l’Assemblée nationale » [qui commence le premier jour ouvrable du mois d’avril, NDLR], prévoit ainsi la Constitution.

Claire Rainfroy


Source : Africatime CI

Africatime CI

Commentaires

commentaires