Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent...

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

99
SHARE

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, le commandant supérieur de la gendarmerie et le directeur général de la police ont été limogés.

L’annonce a été faite lundi 9 janvier par le secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly. Le président de la République a mis fin au fonctions « du général Soumaïla Bakayoko, en sa qualité de chef d’état-major des armées, du général de corps armés Gervais Kouakou Kouassi, commandant supérieur de la gendarmerie et de Brindou M’Bia directeur général de la police », a-t-il déclaré en direct à la Radio télévision nationale (RTI).

Ils sont remplacés par le général Sékou Touré (chef d’état-major adjoint), le général de brigade Nicolas Kouadio Kouakou et par le commandant Youssouf Kouyaté (Commissaire Divisionnaire, actuel patron du CCDO)

abidjan.net

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires