Assemblée nationale : le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2017...

Assemblée nationale : le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2017 adopté en commission

36
SHARE

Abidjan - Le projet budget de l’Etat ivoirien pour l’exercice 2017, estimé à 6501,4 milliards de francs CFA, a été adopté, lundi, par la commission des affaires économiques et financières de l'Assemblée nationale.

Ce budget présenté par le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Abdourahmane Cissé, est projeté à 8,9% de taux croissance. Ce sera une "boussole" pour la mise en œuvre du PND 2016-2020, a indiqué M. Cissé.

"Le projet de budget 2017 reflète les grands objectifs du PND 2016-2020 dont la finalité est de bâtir un pays moderne et prospère", a-t-il commenté.

Les priorités de ce projet de budget, a fait savoir le ministre, demeurent le financement des secteurs de l’éducation, de la santé, de la sécurité, ainsi que du développement des infrastructures socio-économiques de base, conformément aux grandes orientations stratégiques du gouvernement.

Les dépenses d’investissement sont programmées à 2043,3 milliards, soit 33,6% du budget. Elles représentent 8,8% du PIB.

Les dépenses d’investissement concernent, entre autres, la construction du pont Yopougon-Attecoubé (55,3 milliards) ; le programme de construction de collèges et lycées (15 milliards), la mise à niveau de centres de santé dans le cadre de la CMU (15 milliards), la construction et réhabilitation des universités de Man, Daloa, Korhogo, San Pedro et Bondoukou (48 milliards).

Elles comprennent également le projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire (20 milliards), le fonds d’appui aux projets jeunes (10 milliards), l’aménagement de la baie de Cocody (30 milliards), les investissements dans le cadre de la loi de programmation militaire (35 milliards) et la loi de programmation de la sécurité intérieure et dépenses de sécurité (54,1 milliards).

L’annexe fiscale 2017 fait ressortir des mesures dont les principales sont celles concernant le soutien aux entreprises, le renforcement des moyens de l’Etat et les mesures à caractère social. En outre le projet d’annexe fiscale propose des mesures de modernisation et de rationalisation du dispositif fiscal ivoirien.

kkf/tm

abidjan.net

Commentaires

commentaires