Gambie: Yahya Jammeh est arrivé à Conakry en Guinée

Gambie: Yahya Jammeh est arrivé à Conakry en Guinée

730
SHARE

Après avoir dirigé d’une main de fer son pays pendant 22 ans, Yahya Jammeh à quitté la Gambie ce samedi 21 janvier, à 21h19 précises. L’ex-président a embarqué à bord du jet privé du président guinéen Alpha Condé pour se rendre à Conakry.

L’image est forte. Yahya Jammeh en train de monter dans le jet privé d’Alpha Condé. L’ancien président se retourne et salue une dernière fois en levant son Coran la foule réunie autour de l’avion : ses sympathisants, des proches, des membres de son gouvernement, beaucoup de militaires, énormément de gens en pleurs, en larmes, des femmes, mais aussi des soldats censés sécuriser cette cérémonie de départ.

Une cérémonie très officielle, très solennelle, en présence d’Alpha Condé, avec la fanfare de la garde républicaine qui a joué l’hymne gambien sur le tarmac. La foule a été maintenue à l’écart quand Yahya Jammeh a commencé à avancer vers l’avion. Tout le monde a alors avancé avec lui, les militaires ont été débordés, et ont finalement laissé faire. La foule s’est rapprochée du jet privé, pour accompagner ce dernier départ de Yahya Jammeh.

L’ex-président a donc finalement quitté la Gambie, après un mois et demi de crise, de négociations et de tractations menées par la Cédéao, l’Union africaine et les Nations unies. Des tractations qui ont finalement servi et qui ont permis de garder le pays en paix.

Joie à Banjul

Le départ de Yahya Jammeh a été accueilli par des concerts de klaxons ce samedi soir, un peu plus d’une heure après le décollage de l’avion. Les Gambiens ont laissé éclater leur joie.

A Westfield, le lieu de rendez-vous des Gambiens pour les célébrations, le carrefour était noir de monde lorsqu’Adama Barrow avait remporté l’élection en décembre dernier. Il y avait un peu moins de monde ce soir, même si de nombreuses voitures circulaient à toute allure en klaxonnant.

La décision de l’ex-président gambien a largement été saluée et célébrée à Banjul. L’ambiance est aussi au soulagement. Les Gambiens retrouvent un peu ce qu’ils ont connu avec la victoire d’Adama Barrow, attendu désormais avec impatience par ses sympathisants.

Conakry, une étape dans l’exil

Le décollage de l’avion de Yahya Jammeh avait été précédé par celui d’un autre avion d’une compagnie mauritanienne qui, selon des sources proches de la présidence guinéenne, transportait des proches et des collaborateurs l’accompagnant dans son exil.

Les deux avions ont atterri à Conakry peu après 22h locales, selon un responsable de la police aéroportuaire. Repoussés loin du tarmac, les journalistes présents n’avaient pu voir sortir les passagers des appareils. Le responsable de la police a assuré qu’il s’agissait de M. Jammeh et de sa suite.

Conakry ne devrait être qu’une étape sur le chemin de l’exil de Yahya Jammeh. D’après des sources officielles et aéroportuaires, un avion équato-guinéen l’attendait en Guinée pour l’emmener en Guinée équatoriale. Cet appareil équato-guinéen est venu avec, à son bord, « un haut responsable de la présidence équato-guinéenne et le ministre des Transports. Ils viennent chercher Jammeh », a indiqué le même responsable de la police aéroportuaire. On ignorait samedi soir si l’ex-président gambien resterait un temps à Conakry où s’il poursuivrait son voyage en direction de la Guinée équatoriale.


afriquetv.info

Commentaires

commentaires