Home Faits divers Elle le sollicite pour une affaire d’enfantement : Un guérisseur abuse sexuellement...

Elle le sollicite pour une affaire d’enfantement : Un guérisseur abuse sexuellement d’une jeune fille en plein cimetière

2257
SHARE

Avoir un enfant coûte que coûte, et par tous les moyens, expose bien des fois à des situations regrettables. Voire dégradantes. C’est la triste histoire vécue par Nina, âgée de 19 ans, à Guiglo.

 Pour les faits, les sources expliquent que tout commence lorsque le fiancé de la jeune fille, un tapissier répondant au prénom Jérôme, se rend chez Kané Ohi Jules, vigile à la Direction régionale de l’agriculture de Guiglo. Mais ce n'est pas en cette qualité, que l'homme va le voir. C'est que Kané Ohi se dit surtout guérisseur-voyant. Et c'est pour cela que Jérôme le rencontre, pour lui expliquer son ardent désir de voir sa dulcinée Nina, lui offrir l'immense plaisir de se voir appeler « Papa ». En clair, il veut un enfant de sa petite amie. Seulement voilà, il y a problème. Selon le tapissier, en dépit de toute leur bonne volonté, sa gonzesse se trouve toujours dans l'incapacité de procréer. Alors, le voyant consulte ses génies pour savoir ce qui ne va pas.

Puis, dans son cabinet, il se met à remuer la tête, au regard de la posture de ses cauris. Selon lui, Nina est victime d'un mauvais sort que lui aurait lancé sa tante, depuis le village. Un sort consistant en un « mari de nuit » qui la visite, et qui s'oppose totalement à son bonheur d'être mère. Mais Kané Ohi rassure tout de suite, pour dire que c'est un « petit problème » à bout duquel, il peut arriver. Il suffit juste de procéder à des sacrifices, afin de briser ces liens maléfiques. Mais pour cela, il faut bien que la patiente se présente physiquement à lui.

C’est avec empressement alors, que Jérôme fait appel à sa petite amie à qui il enjoint de se présenter chez le voyant-guérisseur. Après une bonne douche, la jeune fille, dégageant un bon parfum, se présente chez Kané Ohi qui habite dans l’enceinte de son lieu de service, au quartier « Séa-Yoro 2 ». Nous sommes le mardi 20 juin 2017. Sur place, le guérisseur concocte une décoction dans un canari. Puis, il se lève, avec une queue d'animal dans la main. Il se met subitement en transe, invoquant les esprits. Le voyant ainsi totalement transcendé, subjuguée, l'élève lève les bras au ciel, louant le Seigneur d'avoir mis sur son chemin, ce voyant dont elle ne doute pas un seul instant, de la puissance occulte.

C’est pourquoi, lorsque le guérisseur lui dit que la deuxième étape du désenvoûtement se passera au cimetière municipal de la ville, elle n’y voit aucun inconvénient. Le fiancé Jérôme demande à les accompagner. Mais il est stoppé net par le voyant qui lui dit que les esprits pourraient voir cela d'un très mauvais œil. Et qu'ils pourraient se mettre en colère, et tout gâter. Le tapissier se garde alors de violer l'interdit. Surtout que sa fiancée lui demande d'obéir, pour ne pas contrarier les mânes, et gâcher ainsi leur bonheur. Sur ce, Jérôme regarde partir sa fiancée assise à l'arrière de la bécane du guérisseur. Direction, le cimetière municipal. Sur place, l’autre phase de la séance de délivrance peut commencer. Et elle est très particulière. En effet, le guérisseur coupe quatre feuilles d’un arbuste, et les dépose sur une vieille tombe. Sur ces feuilles, il dépose également quatre lames-rasoirs.

Désenvoûtement...par le sexe

Puis, à la jeune fille, il lance : « Tu dois te mettre toute nue, avant tout ! ». Et pendant que l'élève en quête d'enfantement s'exécute, le guérisseur, lui, est plongé dans des incantations dont lui seul a le secret. Après quoi, il demande à Nina de se courber tout doucement sur la tombe, pour s'emparer de l'une des feuilles déposées là-dessus. Et quand la fiancée de Jérôme adhère, il pose fermement sa main sur son dos, et appuie. Comme pour l'aider, à se courber progressivement.

Et pendant ce temps, il descend sa braguette et libère « l'animal » tout dressé devant lui. Et sans autre forme de procès, il pénètre la jeune fille quelque peu surprise. Puis, les yeux presque mi-clos de plaisir, il lâche difficilement : «  Ma fille, c'est ce que les esprits recommandent pour le succès de la séance ». Puis le curieux voyant d'ajouter : « Après les rapports sexuels, je dois lâcher quelques gouttes de sperme sur les feuilles ». Et pendant de longues minutes, Nina subit les coups de rein endiablés de ce guérisseur. Après avoir libéré un râle, indiquant qu'il a atteint le 7ème Ciel, Kané Ohi est étourdi de plaisir. Mais vraisemblablement, il n'est pas satisfait. Là, il soutient à la face de l'élève, que l’autre « délivrance sexuelle » est prévue pour s'effectuer dans son lit, à son domicile. Et il termine par dire : « C'est la volonté des génies qui me disent déjà, qu'un gros garçon est bientôt en route pour toi et ton fiancé ! ». A ce moment-là, Nina sort de son rêve, en comprenant qu'elle n'a affaire, ni plus ni moins, qu'à un pervers. En colère, elle le signifie vertement à ce détraqué sexuel, qu'elle somme d'arrêter ses foutaises.

Démasqué et jouant alors la carte de l'intimidation pour se tirer d'affaire, Kané Ohi menace : «  Je vais te jeter un terrible sort, si jamais tu osais tout révéler à ton fiancée ! ». Mais la menace ne marche pas. Car, sortie du cimetière en courant, Nina rapporte tout à son fiancé. Celui-ci, plus qu’écœuré, saisit immédiatement la police. Les moments qui suivent, le prétendu voyant-guérisseur est arrêté par les hommes du commissaire Laurent Jean-Marc Aka. Et il attend d’être mis à la disposition du parquet.

 

Chancelle GOUDALET ( Correspondant régional)

                                                                                                        

                                     


Source : L'infodrome