Trafic ferroviaire Ouagadougou-Abidjan : la colère des commerçants fait plier la SITARAIL

Trafic ferroviaire Ouagadougou-Abidjan : la colère des commerçants fait plier la SITARAIL

257
SHARE

Ouagadougou – La Société ferroviaire SITARAIL avait pris la décision de réduire le nombre de départs de trains voyageurs entre Ouagadougou et Abidjan. Elle s’est vue obligée de revenir sur sa décision suite à la colère des commerçants de Koudougou (Centre-Ouest, 100km).

Le train a donc effectivement démarré hier 2 février pour relier Abidjan, a constaté un confrère du journal Le Quotidien à Koudougou. Seulement, certains commerçants restent dubitatifs et attendent les prochains jours pour se rendre à l’évidence de la levée de la mesure.

Les autorités régionale et municipale en l’occurrence le gouverneur de la région et le maire de la ville ont dû intervenir pour calmer la situation et les manifestants.

La mesure de la réduction du nombre de départs pour Abidjan aurait été décidée sans associer toutes les parties notamment les membres du comité de suivi de la convention entre les Etats, comprenant les ministres en charge des Transports et des Finances des deux Etats.

Tout compte fait, les acteurs du monde ferroviaire saluent la révocation de la mesure et le rétablissement de l’ancienne formule, à savoir 3 départs par semaine au lieu d’un seul comme stipule la décision abrogée.

Le confrère dit avoir essayé, sans succès, d’entrer en contact avec les autorités de la société en vue d’entendre leur version, et de comprendre les motivations de la décision.

Le train constitue le seul moyen pour la plupart des commerçants qui font la navette entre Abidjan et Ouagadougou, entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Une réduction du nombre de passages hebdomadaires du train voyageurs aura des conséquences sur l’état des marchandises qui risquent de pourrir. Et à terme elle va causer la faillite des exportateurs, et conduire au chômage.

En rappel, le trafic ferroviaire Abidjan-Ouagadougou avait été interrompu le 15 mars entraînant la flambée du prix des denrées alimentaires sur les marchés desservis. La reprise a été effective le 12 septembre 2016, mettant en service 5 trains.


Source : Africatime CI

Africatime CI

Commentaires

commentaires