Home Economie TICAD : La Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire veut...

TICAD : La Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire veut saisir les opportunités pour le secteur privé ivoirien

70
SHARE

Dans le cadre du partenariat existant entre la chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire et l’organisation Internationale AFRIJAPAN – AFRICASIA, matérialisé par la signature le 11 novembre 2016 d’un protocole, dont l’objectif essentiel était de permettre au secteur privé national de s’approprier les opportunités offertes par la TICAD VI ; notamment en matière de financement et le développement de projets, la CCI-CI a organisé ce jeudi une conférence autour du thème, « La TICAD, quelles opportunités pour le secteur privé ivoirien et la zone UEMOA ? ».

Cette conférence avait pour but de faire découvrir aux participants et leur faire comprendre ce qu’est la TICAD, son processus, les opportunités dont elle regorge, les conditions et modalités d’accès à ces opportunités, a expliqué le président de la CCI-CI, Touré Fama. La Conférence de ce jeudi, conformément au partenariat entre la CCI-CI et Afrijapan, s’inscrit dans les actions de sensibilisation et de communication à l’endroit de la sphère économique du pays et celle des zones géographiques ciblées au-delà des frontières ivoiriennes.

Rappelant qu’à l’occasion de la sixième Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique, la TICAD 6, le Gouvernement Japonais a annoncé la mise en place d’une ligne de financement de trente (30) milliards de dollars Us, soit plus de 18 mille milliards de FCFA pour le financement de projets de développement dans divers domaines d’activité : infrastructures, TIC, industries, agro-transformation, transports, énergie, développement durable, entrepreneuriat jeune et féminin, etc, le président de la CCI-CI a dit sa satisfaction qu’une part importante des secteurs bénéficiaires coïncident avec les secteurs prioritaires déterminés dans le Plan National de Développement (PND) 2016-2020. D’où son appel appel aux entreprises ivoiriennes et les organisations opérant directement ou indirectement dans ces secteurs d’activités afin qu’elles ne restent pas en marge de cette opportunité que représente le TICAD.

Le président de Afrijapan, Ferdinand Bléka est revenu sur les enjeux du financement du secteur privé. C’est 30 Milliards USD que le Japon a consenti en faveur du financement du secteur privé africain sur une période de 3 ans. Il a en outre révélé que des actions sont entreprises pour permettre à la Côte d’Ivoire d’abriter la TICAD 8 qui aura lieu en 2021 après la TICAD 7 prévu au Japon dans 2 ans. Ferdinand Bléka qui réaffirmé les chances de la Côte pour abriter cette importante rencontre, a plaidé pour un appui institutionnel et gouvernemental. Pour donner une idée des éventuelles retombées dont pourrait bénéficier la Côte d’Ivoire au cas ou elle abritait la TCAD 8, le président Afrijapan a révélé que pour avoir abrité la TICAD 6, en aout 2016, le Kenya a empoché une enveloppe de 100 milliards de dollars.

Pour promouvoir la TICAD au sein du secteur privé ivoirien, Ouattara Youssoufou a été désigné par le Président Touré Fama pour assurer la coordination entre la CCI-CI et Afrijapan dans le cadre de la TICAD.

La conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) a été initiée par le Japon en 1993, juste après la fin de la guerre froide.

Elisée B.

abidjan.net