Stéphane Eholié, Pca du Sempa / Bmod, aux Dockers : « L’émergence...

Stéphane Eholié, Pca du Sempa / Bmod, aux Dockers : « L’émergence en 2020 passera par les deux ports d’Abidjan et de San-Pedro »

149
SHARE

« On a parlé de l’émergence mais l’émergence en 2020 passera par les deux ports, d’Abidjan et de San-Pedro. Et, c’est nous qui devons construire cette émergence ». C’est le vœu émis par Stéphane Eholié, Président du Conseil d’Administration (Pca) du Sempa / Bmod, dans un restaurant à Marcory, le jeudi 19 janvier 2017 au cours de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de nouvel an des Dockers à leur direction générale.

Selon le Pca, «l’émergence, ce n’est pas une vue d’esprit. C’est un objectif qui est possible par des sociétés de logistique performantes mais surtout par des Dockers transit et manutention qui veulent croire en cela et qui se donneront les moyens d’être émergents parce que l’émergence n’est pas seulement le comportement, mais une façon de travailler ».

Afin de faire des deux ports, le levier de l’émergence de la Côte d’Ivoire, Stéphane Eholié a exhorté ses collaborateurs à plus d’union et d’abnégation au travail. « Je le dis et je le répète une carrière est individuelle et une réussite est collective. (...) le Directeur général ne pourra réussir que s’il a une équipe soudée, solidaire et motivée. Moi, tout ce que je vous demande, c’est une grande famille », a souligné le ‘’ boss’’ des Dockers. En ce qui concerne les doléances formulées par les Dockers à la direction générale, il a indiqué qu’elles seront au cœur du séminaire qui se tiendra dans le mois de février : « comme je le dis, aujourd’hui, nous ne sommes pas là pour les doléances. Nous sommes-là pour nous amuser, manger.

Donc, tout ce qui est doléances, je ne vais pas m’arrêter là-dessus. Je peux vous dire que je crois qu’en février, nous avons un séminaire à San-Pedro au cours duquel nous parlerons de tout cela ». En tenant ces propos, le Pca répondait à Guéi Pliqué, président de la fédération des Dockers de Côte d’Ivoire, qui le précédant au pupitre avait formulé, au nom de ses collègues, les doléances pour une amélioration de vie et de travail. Au nombre de ces doléances, Guéi Pliqué a énuméré entre autres « l’informatisation des hall d’embauches, l’octroi à chaque Docker ou Docker transit des équipements de protection individuelle adaptée à l’activité exercée, l’élargissement du réseau de soin tant au niveau des cliniques que des pharmacies, et la révision de tout ou en partie de la convention régissant le travail des Dockers et Dockers transit dans les ports de Côte d’Ivoire ».

Tab

Source : abidjan.net

abidjan.net

Commentaires

commentaires