Home Economie Restructuration : PETROCI cède ses stations-services à une nouvelle société et privatise...

Restructuration : PETROCI cède ses stations-services à une nouvelle société et privatise ses activités d’emplissage et de distribution de gaz butane

46
SHARE

En 2011, le gouvernement ivoirien commandite un audit global des activités de PETROCI.

Les conclusions de cet audit révèlent de nombreuses faiblesses au nombre desquelles, un sureffectif des directions supports, des pertes et surcoûts au niveau des activités commerciales et techniques (gaz butane, UFRB, stations-services).
Un audit organisationnel et une mission de conseil portant sur le redéploiement stratégique de PETROCI sont commandités, et recommandent à leur tour la filialisation de certaines activités de PETROCI ainsi que la rationalisation des effectifs.

Par ailleurs, l’évolution des cours du baril de pétrole brut, dont la vente est la principale source de revenus de PETROCI (plus de 70% de contribution aux résultats), a connu en deux ans une forte chute depuis 2014 passant de 114 dollars us/baril jusqu’à toucher le ‘fonds’ à $ 30 puis $ 28 en fin 2015.

Cette crise pétrolière mondiale a engendré d’énormes pertes de revenus et de grandes restructurations au sein des sociétés pétrolières telles que PETROCI.
Au regard de ce qui précède, et pour faire face aux tensions financières que connait l’entreprise, l’Etat de Côte d’Ivoire à travers le Conseil d’Administration de PETROCI, dont il est l’unique actionnaire décide des mesures suivantes:

• En décembre 2015, autorisation pour la cession de la Base Logistique de Vridi au profit de la société PETRO-SEA Logistics;
• En janvier 2016, réduction des effectifs;
• En février 2016, création de deux joint-ventures avec la société PUMA ENERGY au sein desquelles l’apport de PETROCI porte sur le réseau de stations-service;
• En Mai 2017, décision de cession de l’activité d’emplissage et de distribution de gaz GPL (butane).

Face à ces bouleversements qui suscitent des interrogations, la Direction Générale de PETROCI entend rassurer non seulement les agents et les représentants du personnel, mais aussi ses partenaires techniques, financiers, commerciaux, ses clients et le grand public afin de conduire le processus de restructuration dans les meilleures conditions.

CREATION D’UNE NEWCO AVEC PUMA ENERGY (Réseau de stations-services)

L’accord de transfert des stations-services de PETROCI au profit de la NEWCO à créer, a été signé le 5 mai 2017 par PUMA ENERGY et PETROCI HOLDING.
Les diligences de création de cette nouvelle société, notamment les travaux du commissaire aux apports sont en cours et devraient être finalisés dans un délai indicatif de 3 mois à compter de la date de signature.

RESTRUCTURATION DE L’ACTIVITE DE DISTRIBUTION DE GAZ BUTANE

Pour le secteur du gaz butane (GPL), PETROCI Holding resterait responsable de l’importation et du stockage massif du butane pour le territoire national.

PETROCI Holding fait la distribution du GPL comme les autres marqueteurs et dispose de :
• quatre centres emplisseurs,
• une autorisation pour ouvrir quatorze centres emplisseurs régionaux,
• et une Unité de Fabrication et de Requalification de Bouteilles (UFRB).

Face à une concurrence de plus en plus importante et à ses difficultés financières, PETROCI Holding n’a pu soutenir le fonctionnement et le développement de son activité GPL. Il en est résulté une détérioration des performances de cette activité avec :

1) Pertes régulières de part de marché, passant de 33% en 2012 à 22% en 2016,
2) Pertes d’exploitations de 2,0 milliards FCFA en 2013, de 2,7 milliards FCFA en 2014, et 1,5 milliards FCFA en 2015.

Les chiffres de 2016 ne sont pas encore arrêtés la Direction des Finances et de la Comptabilité est à pied d’œuvre pour la finalisation des travaux d’arrêté des comptes de PETROCI.

Devant ces résultats négatifs persistants, l’Etat, actionnaire unique de PETROCI Holding, a décidé de la privatisation partielle de la filière butane de PETROCI Holding à travers les mesures suivantes :

1) Maintien par PETROCI Holding du volet d’importation et de stockage massif de GPL pour couvrir les besoins nationaux afin de desservir les marqueteurs grossistes ;
2) La privatisation des activités d’emplissage et de distribution de GPL avec le concours du Comité de Privatisation de la Primature;
3) La participation de PETROCI Holding dans la nouvelle société en tenant compte de la sauvegarde des emplois conformément au Code du Travail ;
4) Le développement des activités privatisées pour un accroissement de la part de marché national pour lesdites activités;
5) La mise à disposition de PETROCI Holding des revenus issus de la privatisation pour contribuer à apurer les dettes.

Au titre de cette privatisation, sur les actifs de PETROCI Holding, les investisseurs sélectionnés reprendraient les Centres Emplisseurs, le stock d’environ un million de bouteilles, l’Usine de Fabrication et de Requalification de Bouteilles de gaz GPL, le réseau de mandataires et de revendeurs, la distribution du butane en vrac ainsi que les 14 autorisations obtenues pour la création et l’exploitation de nouveaux centres emplisseurs régionaux.

CONCLUSION
L’objectif de l’Etat de Côte d’Ivoire est de « Recentrer PETROCI sur son activité principale notamment l’exploration et la production et renforcer son caractère d’Holding Financière» et sauvegarder les emplois.

Abidjan, le 29 juin 2017

Source : abidjan.net